Kombissiri : Ils tuent un jeune homme de 14 ans pour devenir riches

1135 6

Les faits se sont déroulés dans la commune de Kombissiri, province du Bazèga. Deux individus ont tué un jeune homme de 14 ans et lui ont tranché la main pour la remettre à un marabout qui a promis de les rendre riches. En attendant, c’est devant la justice qu’ils iront s’expliquer après avoir été mis aux arrêts par les agents du commissariat central de police de Kombissiri.

L’information est relatée par nos confrères de l’Agence d’information du Burkina, qui ont assisté à une conférence de presse donnée par  la directrice provinciale de la police nationale (DPPN) du Bazèga, Minata Konaté/Traoré et ses collaborateurs, le 12 juillet 2016.

L’affaire remonte à mai 2014. Deux amis, Nikiéma Moumouni (cultivateur à Séloghin village de Kombissiri) et Compaoré Mady (meunier à Gaongo), sont informés par un ami en commun, Nana Hamidou (coiffeur à Kombissiri),  qu’un marabout, dénommé Kinda Souleymane alias ‘‘ zindam-monré ’’ du village de Toanga, a le pouvoir de rendre riche. Les conditions ? 65 000 F CFA et un os humain.

Les deux amis sont intéressés et décident de chercher la clé macabre de leur richesse. Ils ciblent alors Compaoré Issa, 14 ans. Le jeune homme vit à Zamcé, loin des villages des prétendants à la richesse mystique. Après lui avoir proposé de les accompagner dans la forêt de Zamcé pour couper du bois, contre 2 000 F CFA, c’est sur le corps de Compaoré Issa que les machettes des sinistres individus vont s’abattre. “Ils l’ont haché à l’aide d’une machette jusqu’à ouvrir sa tête en deux avant de lui trancher la main pendant qu’il respirait toujours“, rapportent nos confrères de l’AIB.

Ce bout du corps de l’infortuné est ensuite apporté au marabout qui a alors remis une potion à Nikiéma Moumouni et Compaoré Mady, censée les faire sortir de la misère. C’est le bruit de l’échec de ce pont miracle vers la richesse qui a mis la puce à l’oreille des services du commissariat central de police de Kombissiri, lesquels ont réussi à mettre le grappin sur les quatre individus pour assassinat et complicité d’assassinat. Ils seront présentés à Ouagadougou au Procureur pour qu’ils s’expliquent devant la justice.

Par ailleurs, toujours selon l’AIB, la DPPN du Bazèga précise que deux autres individus impliqués dans cette affaire, et amis très proches du groupe d’individus interpellés, présentement en fuite sont activement recherchés. Occasion pour elle de lancer un appel à la vigilance aux parents et autres tuteurs d’enfant contre l’appétit morbide de ces hommes mordus par le virus du gain facile.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *