Armand Béouindé sur les inondations : « Tout dépend de nous »

172 0

De nombreux secteurs de la ville de Ouagadougou ont été touchés par les eaux de la pluie tombée dans la nuit 19 au 20 juillet 2016. Le maire central de la capitale, Armand Béouindé, a convoqué ce mercredi matin une réunion de crise pour prendre les premières mesures urgentes. Il en a profité pour appeler au sens de responsabilité des Ouagalais.

inond marcousis 2
Le quartier Marcoursi à l’arrondissement 9 de Ouagadougou, le matin du 20 juillet 2016 – © David Yaméogo

La pluie, jugée « exceptionnelle » par le maire de la ville de Ouagadougou, tombée dans la nuit du 19 au 20 juillet 2016 n’a épargné aucun arrondissement de  la capitale.

La réaction du maire central

Burkina24

« La situation  est un peu dramatique parce que tous les arrondissements de la ville de Ouagadougou ont été touchés par cette pluie exceptionnelle qui  a inondé plein de secteurs de ces arrondissements et a apporté plein de détresse au sein de ces populations », a commenté Armand Béouindé à l’issue de la réunion de crise qu’il a tenue à l’Hôtel de ville avec les maires de tous les arrondissements de Ouagadougou, ce mercredi matin.

Des mesures « urgentes » ont été prises pour venir d’abord en aide aux populations sinistrées. Des cellules d’urgence sont déjà à pied d’œuvre dans les arrondissements, affirme le maire. Elles ont pour tâche de recenser les sinistrées, de trouver des locaux, notamment des écoles, pour les accueillir et enfin leur apporter de l’assistance  « pour qu’ils puissent passer la nuit dans un minimum de confort ».

Le principal canal du Kadiogo a disparu sous les eaux ce 20 juillets 2016 - © Burkina24
Le principal canal du Kadiogo a disparu sous les eaux ce 20 juillet 2016 – © Burkina24

La seconde palette de mesures est orientée vers la résolution des causes des inondations. Pour le maire central de la ville, les coupables sont déjà connus : les caniveaux bouchés.

La mairie prévoit donc, selon ses dires, de « lancer assez rapidement une opération de curage des caniveaux ». Mais cela se fera concomitamment avec une action de sensibilisation à l’endroit des populations, afin que « chacun prenne conscience que c’est devant sa porte que commencent les problèmes », déclare Armand Béouindé.

« Il faut qu’ils dégagent ». Cette action s’adressera particulièrement aux « riverains qui ont construit anarchiquement des kiosques ou de petites maisons de commerce sur les caniveaux ». Pour le maire, « il faut qu’ils dégagent ».

 Mais avant, ils devront bénéficier d’une campagne de sensibilisation. « Mais s’ils n’obtempèrent pas, on sera obligé de passer par la manière la plus forte possible, c’est-à-dire la destruction des kiosques qui se trouvent sur les caniveaux », prévient l’édile de la ville.

Armand Béouindé a insisté sur la nécessité que chaque Burkinabè vivant dans la capitale comprenne qu’il est important de garder sains les canaux d’évacuation des eaux.

« Quand la pluie vous bat, ne vous battez pas entre vous ! Il faut plutôt se resserrer les coudes et apporter des réponses aux problèmes qui nous sont posés. Tout dépend de nous. Nos caniveaux sont bouchés par notre faute.

En tant que structure publique, on va apporter de la sensibilisation pour que les gens puissent changer de comportement et de mentalité. Quand les gens vont intégrer que le fait que  jeter un sachet ou un bidon vide, faire des caniveaux une poubelle ou construire anarchiquement sur les caniveaux cause des problèmes, je pense qu’on aura fait un grand pas ».

Quant aux quartiers périphériques qui sont notamment coupés du reste de la ville à cause des ouvrages inondés, Armand Béouindé annonce qu’une réunion se tiendra dans l’après-midi de ce mercredi avec les ministres des infrastructures et de l’urbanisme afin de prendre des « dispositions structurelles ».

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre