Burkina Diaspora : Le Faso ouvre une fenêtre pour ses fils vivant à l’extérieur

250 0

Le gouvernement burkinabè  a procédé ce 22 juillet 2016 au lancement d’un site Internet dédié aux Burkinabè vivant à l’extérieur. Ce lancement s’est fait concomitamment avec la divulgation du profil migratoire du Burkina. Un ensemble d’initiatives qui a pour but de renforcer les échanges entre les fils du Burkina, qu’ils se trouvent dans et hors des frontières de la patrie.

Les Burkinabè vivant à l’extérieur ont désormais une fenêtre aménagée sur la toile pour leur permettre de jeter un regard sur leur pays : www.burkinadiaspora.org. Le lancement de ce portail a été fait par le ministre burkinabè en charge des affaires étrangères et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry.

Ce site web (cliquez), selon la présentation qui en a été faite, a pour but, entre autres, de créer une passerelle de communication avec les Burkinabè de l’extérieur, de « mettre en relation les besoins de développement national avec les capitaux de la diaspora », de créer des opportunités d’emplois, d’investissements et de revenus au Burkina et de valoriser le potentiel économique des nationaux vivant à l’étranger.

Ce projet s’appuie sur le programme du président Roch Kaboré, rappelle la ministre déléguée chargée des Burkinabè de l’extérieur, Rita Solange Agneketom Bogoré, qui veut faire de la diaspora l’un des moteurs du développement du Burkina. Une disposition d’esprit qui recueille le soutien de l’Organisation internationale les migrations (OIM), principal partenaire du projet.

Abel Rahmane Diop remettant au ministre Alpha Barry l'une des images d'une campagne valorisant l'importance des migrants dans le monde
Abel Rahmane Diop remettant au ministre Alpha Barry l’une des images d’une campagne valorisant l’importance des migrants dans le monde

«Il y a en la migration, un potentiel réel», déclare Abdel Rahmane Diop, le chef de bureau pays de l’OIM, qui explique que la résolution de la question de la migration ne passe plus forcément par le retour des migrants vers le pays.

Migration et Burkina, une histoire. «La migration, les migrants peuvent faire l’objet d’autres attentions, d’autres modes de gestion», affirme-t-il. C’est donc pour répondre à la question du «comment est-ce que les burkinabè qui résident à l’extérieur peuvent participer à l’essor économique et social de leur pays », que le gouvernement a lancé ce projet.

Il faut noter que concomitamment, cette cérémonie a vu la présentation du profil migratoire, qui est une étude sur la situation de la migration au Burkina Faso, les destinations privilégiées  par les migrants burkinabè et leur répartition géographique à l’extérieur. Les résultats ont montré que « le stock de Burkinabè vivant à l’étranger est très important et concentré principalement en Côte d’Ivoire (80 %, selon les derniers chiffres) ». ll est cependant, pour le moment, « difficile d’estimer ce stock ».

Le ministre Alpha Barry, qui s’est présenté comme étant lui-même “fils de migrant“,  a jugé ce « travail intéressant et précieux ». « Il y a un impératif qui  est celui du vote des Burkinabè de l’étranger. Pour en arriver là, il faut arriver à connaître cette migration », a-t-il justifié. De plus, dit-il, « il y a un lien très fort entre la migration et le Burkina ».

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre