Burkina : Le Plan stratégique pour la réforme des Forces armées en phase de finalisation

643 0

Le Ministère de la défense nationale et des anciens combattants (MDNAC) a procédé, ce vendredi 22 juillet 2016 à Ouagadougou, à la clôture de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Il s’est agi pour les participants de trouver des moyens de réformer l’armée pour qu’elle soit plus efficace compte tenu des nouveaux défis sécuritaires à relever. Ce cadre d’échanges a regroupé plus de 80 participants durant 72 heures.

C’est autour du thème « Validation de la version provisoire du Plan stratégique 2017-2021 pour la réforme des Forces armées nationales » que les travaux du CASEM 2016 du ministère de la défense se sont déroulés.

Le plan stratégique pour la réforme des Forces armées nationales est donc en cours de finalisation. Des enrichissements ainsi que des recommandations y ont été formulés. Ce qui témoigne, selon le Président du Faso, Roch Kaboré, de la « profondeur des échanges » et l’engagement des Forces armées à « construire durant les 5 années à venir, une armée apolitique, opérationnelle et républicaine ».

Ce 22 juillet 2016, au cours de la cérémonie de clôture de ce CASEM présidée par le Président du Faso et après la lecture du rapport-synthèse des travaux par le Colonel-Major Diallo, trois recommandations majeures ont été formulées.

IMG_2223

Respectivement prononcées par le Colonel Alain Dabiré de la Gendarmerie nationale, le Lieutenant-Colonel Stéphane Kambou de l’armée de l’air et de l’Intendant-Colonel Anselme Sanou, il s’agit de l’adoption d’une loi de programmation militaire par les autorités politiques, la création d’une commission de gestion d’évacuation sanitaire des militaires blessés en opération et la relecture et la mise en œuvre de la politique de défense.

Roch Kaboré dit avoir accordé une attention particulière aux différentes recommandations. Il a félicité en particulier les officiers généraux et toutes les composantes des Forces de défense et de sécurité « pour le sérieux et la qualité des résultats » auxquels ils sont parvenus.

« Je puis vous rassurer que le PSR 2017-2021 sera examiné avec la plus grande attention par le gouvernement afin de rechercher les moyens nécessaires à la mise en œuvre des propositions pertinentes et réalistes qu’il aura tenues », a dit le Chef suprême des Armées. Le Chef de l’Etat a souhaité donc que le volet financier de la réforme soit finalisé dans les meilleurs délais et a rassuré qu’un projet de loi de programmation pour l’équipement des Forces armées sera soumis à l’Assemblée nationale.

Le Président du Faso n’ignore cependant pas que le succès de la mise en œuvre du plan d’actions constitue également un autre grand défi à relever. Raison pour laquelle il a invité les uns et les autres « à garder la même dynamique dans la conduite du processus de mise en œuvre pour qu’à l’heure du bilan, nous soyons satisfaits d’avoir fait œuvre utile pour le renforcement de la paix et de la sécurité dans notre pays ».

Lire aussi : Burkina : L’armée veut redorer son blason

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *