Contrôle de la gestion des communes : A l’école du plaidoyer budgétaire

198 0

Permettre aux membres des comités de contrôle citoyen du budget de comprendre le plaidoyer budgétaire, comprendre les étapes du plaidoyer, maitriser les stratégies de plaidoyer en matière budgétaire, comprendre le processus d’élaboration, d’exécution et le calendrier budgétaire, cerner les limites du plaidoyer en matière budgétaire, tels sont les objectifs de la formation sur le plaidoyer budgétaire qui se tient à Koudougou du 21 au 22 juillet 2016 organisée par le CIFOEB.

Conformément à sa mission de promouvoir la bonne gouvernance économique et financière le CIFOEB a initié une action novatrice dans les communes de Koudougou, Poa, Ramongo, Nandiala, Siglé, Kindi, Kokologho et Ouahigouya.

 Pour que les populations puissent mieux s’impliquer dans la gestion des ressources allouées à leurs communes, une formation est organisée au profit des membres des comités, sous le thème : «  le plaidoyer budgétaire ». Au Burkina, la communalisation intégrale est effective depuis 2006. Cette décentralisation intégrale consacre 302 communes rurales, 49 communes urbaines et 13 régions.

 Sur le plan financier les textes accordent une autonomie financière aussi bien dans l’élaboration que dans l’exécution des  budgets communaux. Pour promouvoir le développement à la base, le gouvernement a décidé du transfert de compétence des secteurs prioritaires tels que l’éducation de base, la santé, l’eau et l’assainissement aux collectivités. Ce transfert de compétence est suivi chaque année de transfert de ressources budgétaires.

Les lois de portée internationale, régionale et nationale autorisent le contrôle du citoyen des politiques publiques et obligent les dirigeants à rendre compte de leurs gestions. Celles-ci ne sont  pas contraignantes pour les autorités locales tant que le citoyen ne prendra pas lui-même connaissance de ses droits et ainsi contraindre les autorités à rendre compte de leurs gestions.

L’action du centre d’information, de formation et d’étude sur le budget (CIFOEB)  s’inscrit fortement dans ce sens à travers la mise sur pied de comités citoyens de contrôle budgétaire. Toutefois, entre la théorie et la pratique,  il existe un grand fossé.

Plusieurs enjeux se posent à la réussite de la décentralisation au Burkina Faso. D’abord, l’expression de la volonté des autorités  de l’Etat d’assurer un transfert effectif des compétences  et des ressources financières.

Ensuite, les possibilités des communes à mobiliser des ressources financières à l’échelle locale, l’organisation et les outils de participation des populations locales qui restent fonction du degré de confiance entre les autorités communales et ces populations et la transparence dans le processus budgétaire de la commune.

Les participants à la formation sont les dix membres des comités du contrôle citoyen du budget des six communes de Koudougou, Kindi, Poa, Ramongo, Nandiala et Kokologho.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre