Alliance PAREN – MPP : « Le PAREN n’a pas vocation à perdre son âme » (Tahirou Barry)

205 2

Foi de Tahirou Barry, président du Parti de la renaissance nationale (PAREN), le parti n’a pas perdu son âme avec le jeu des alliances. Les mêmes manœuvres  d’alliance qui selon lui, ont coûté au parti l’occupation du poste de maire dans deux communes dans les provinces du Poni et du Yagha. Il a animé une conférence de presse l’après-midi du samedi 23 juillet 2016 pour livrer le bilan des municipales, dénoncer les  violences qui ont émaillé l’installation de certains exécutifs locaux du fait de la primauté accordée aux moyens financiers plutôt qu’aux visions et aux idées.

Le président du PAREN s’est réjoui des résultats obtenus par son parti lors des élections municipales du 22 mai dernier. Selon lui, il y a de quoi. De 27 conseillers lors de la précédente élection, le parti a obtenu 127 conseillers répartis dans huit régions en 2016.

N’eut été le « véritable déploiement des moyens au détriment des visions et des idées », et « la réalité absurde des manœuvres politiciennes » a affirmé Tahirou Barry, président du PAREN, « le jeu des manœuvres devrait lui permettre d’avoir la tête des mairies » dans les communes des provinces sus citées. Pour limiter les dégâts qui écorchent la démocratie naissante au pays, le PAREN plaide pour « le plafonnement des dépenses de campagne et la répression sans complaisance des actes de violations des règles ».

Le déploiement de moyens financiers colossaux, les manœuvres politiciennes, tout cela, est « inacceptable », dit-il, du fait d’ « un certain nombre de valeurs à préserver ». Pour se démarquer de toutes ces pratiques, Tahirou Barry prévient les élus du parti: « nous préférons zéro conseiller au PAREN que cent conseillers délinquants ou dealers professionnels ».

A la question  de savoir si le PAREN n’a-t-il pas perdu de ses valeurs en ralliant le bateau du MPP de même que la confiance de son électorat, le président du parti répond : « la dernière compétition électorale, on s’est présenté dans une cinquantaine de communes. On a eu simplement 27 conseillers. Cette année, nous nous sommes présentés dans 47 communes. On a eu 127 conseillers ».

Le ralliement de la majorité présidentielle : « nous avons été dans l’alliance sur la base d’une plateforme minimale bâtie autour des valeurs de la République » tout « en pensant à l’esprit de l’insurrection populaire  », justifie Tahirou Barry.

Le Président du parti assure qu’ils savent où ils vont. « Nous avons fait un choix que nous assumons », dit-il. Mais, «  le PAREN à travers l’alliance, ajoute Tahirou Barry, refuse de perdre son âme ». Le président du parti dit convenir « qu’il y a une vague d’incompréhension par rapport à l’alliance », mais, ajoute pour rassurer les militants et sympathisants, « le PAREN n’a pas vocation à perdre son âme ».

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre