Côte d’Ivoire: Tension toujours vive à Bouaké

540 0

 Des femmes et des enfants ont manifesté dans la matinée de ce lundi 25 juillet 2016 pour exiger la libération de leurs proches arrêtés lors d’une manifestation qui a fait un mort et des dizaines de blessés vendredi 22 juillet dernier. Ces derniers sont accusés de vandalisme lors d’un mouvement de colère contre la Compagnie Ivoirienne d’Electricité. 

Selon l’Agence Ivoirienne de presse, rapportant les propos d’une source policière ayant requis l’anonymat, une cinquantaine de personnes ont été arrêtées le vendredi 22 juillet dernier à la suite de la manifestation contre l’augmentation des tarifs de l’électricité. Les personnes appréhendées ont été transférées vers la capitale Abidjan.

“Libérez nos enfants. Libérez nos maris”,  scandaient les manifestantes clamant l’innocence leurs proches.

Plusieurs témoins ont incriminé d’anciens combattants démobilisés impliqués dans cette manifestation. L’augmentation du prix de l’électricité a cristallisé le mécontentement. Ces derniers mois, certaines factures ont doublé et cela alors que le président Ouattara avait appelé la Compagnie ivoirienne d’électricité à « revoir sa copie ».

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                        

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *