Algérie : Un ministre encourage les journalistes du privé à traîner leur patron en justice

475 0

Les droits sociaux des journalistes sont en péril dans la presse privée en Algérie. Le ministre de la Communication l’affirme et propose une solution. Interrogé par “Radio Setif” selon plusieurs médias, Hamid Grine conseille aux journalistes de saisir les tribunaux pour défendre leurs droits.

Le ministre de la Communication note que la question des violations des droits sociaux du journaliste se pose avec acuité dans le secteur privé, contrairement au secteur public. Il s’agit surtout des emplois sans contrat et des faibles rémunérations. Il appelle les employés ainsi lésés à poursuivre leur patron en justice.

Pour Hamid Grine, le respect des droits des travailleurs du secteur de l’information est le gage du professionnalisme de ces derniers. Il s’agit d’un des chantiers de son ministère qui a, d’ailleurs, introduit de nouveaux critères dans la répartition de la publicité publique.

En 2014 déjà, le ministre signalait que les entreprises de presse ne se portaient pas si mal économiquement car, faisait-il remarquer, plusieurs journaux sont endettés alors que leurs patrons ont une « richesse remarquable ». Même si par ailleurs, « certains journalistes ne sont pas formés, d’autres ne sont pas déclarés », dénonçait-il.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *