Burkina : Les nouveaux commissaires de la CENI ont prêté serment  

359 0

Les membres de la nouvelle équipe dirigeante de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont prêté serment. La cérémonie s’est déroulée le mercredi 27 juillet 2016 au Conseil constitutionnel à Ouagadougou.

La prestation de serment devant intervenir une semaine après leur désignation, c’est le mercredi 27 juillet 2016 que les 15 nouveaux commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) se sont présentés devant le Conseil constitutionnel pour accomplir cette obligation.

Ceux-ci vont siéger en remplacement de l’ancienne équipe dirigée par Me Barthélémy Kéré pour 5 ans. Lors de cette exercice, tous ont fait ce serment : « je jure d’exercer mes fonctions en toute intégrité, objectivité et probité en m’abstenant de tout comportement susceptible de nuire à la totale transparence dans l’organisation, la supervision des opérations électorales, référendaires, et en accomplissant conformément à la loi, avec loyauté, honneur et patriotisme les taches liées à mes fonctions ».

Le sermon de Kassoum Kambou, président du Conseil constitutionnel 

« Le serment revêt une importance certaine au-delà même de son symbolisme. Le serment est un acte sacré et prêter serment, c’est prendre le peuple à témoin (…). Vous avez une mission noble mais difficile dans un Etat qui se veut de droit, dans un environnement sous-régional, régional et international qui nous surveille.

Et surtout, sous le regard vigilent du peuple burkinabè qui n’est plus prêt à se laisser conter. Votre compétence seule ne suffira pas. Vos actes et vos paroles seront scrutés. Alors, relisez attentivement le serment que vous venez de prêter. Il renferme toute la substance de vos obligations ».          

Présents à la cérémonie de prestation de serment, des représentants de partis politiques et d’Organisations de la société civile (OSC) ont appelé les nouveaux membres à relever le défi d’un travail impartial.

Dr Thomas Ouédraogo, Directeur exécutif du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) attend des nouveaux commissaires qu’ils « respectent leur serment ».

Ici, les commissaires de la CENI en compagnie des membres du Conseil constitutionnel - ©Burkina 24
Ici, les commissaires de la CENI en compagnie des membres du Conseil constitutionnel – ©Burkina 24

Ce qui constitue, selon lui, comme point sur le quel l’accent doit être mis reste la concrétisation du processus de vote des Burkinabè de l’étranger : « il faudrait une bonne planification pour que dans quatre ans, on n’en vienne pas à dire que le Burkina n’est pas encore prêt ».

En rappel, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), en la personne de Newton Ahmed Barry, est connu depuis le lundi 25 juillet 2016. Il en est de même des autres membres du bureau.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre