Lutte contre l’Hépatite au Burkina : Le premier centre de prévention et d’appui aux malades vient d’ouvrir ses portes

281 0

L’association Action santé préventive (ASP) vient d’inaugurer ce jeudi 28 juillet 2016 à Ouagadougou, le premier centre de prévention et d’aide aux personnes atteintes de l’Hépatite. La cérémonie a été présidée par l’épouse du président du Faso, Sika Bella Kaboré, représentée par le Docteur Mathias Somé.

Le 28 juillet de chaque année est une journée commémorative de lutte contre l’hépatite, une maladie dont les souches B et C  entraînent, selon l’OMS, plus de 1,5 millions de décès annuel à travers le monde.  

Cette année, l’association Action santé préventive (ASP) a voulu marquer l’événement en inaugurant un centre de prévention et d’aide aux personnes affectées et infectées, premier du genre au Burkina Faso. 

Le Docteur Mathias Somé a remercié les acteurs qui ont contribué à la naissance du centre
Le Docteur Mathias Somé a remercié les acteurs qui ont contribué à la naissance du centre

Ouvert en continu du lundi au samedi, sis dans le quartier Dasshasgo,  le centre aura pour vocation de contribuer à la réduction de la transmission de la maladie par « l’information, le dépistage et l’accompagnement », a expliqué le coordonnateur, le Docteur Abdoulaye Tangara.

Selon ses propos toujours, l’ouverture dudit centre, est une autre façon pour l’ASP, d’apporter, de façon « active », son concours à la lutte contre cette pathologie qui « tue plus que le SIDA » mais qui, malheureusement est « méconnue » du grand public au Burkina faso.

Le Docteur Mathias Somé, représentant l’épouse du président du Faso, Sika Bella Kaboré, a salué l’initiative tout en rappelant que « c’est la première fois qu’une association lève le voile sur une affection… à laquelle, personne ne prêtait suffisamment attention ».

Pour lui, c’est à travers de telles actions que l’on peut résorber le mal. « Il ne suffit pas de gérer des statistiques, mais elles doivent inciter à l’action », a-t-il indiqué, non sans  appeler les autorités en charge de la santé publique à soutenir le Centre dans l’atteinte de ses objectifs.

L’association Action santé préventive, faut-il le rappeler, est une structure qui œuvre à la réduction de la séroprévalence des hépatites virales au Burkina.

Depuis le 1er janvier 2015 à la fin du premier semestre de l’année 2016, a fait savoir Abdoulaye Tangara, elle a mené plusieurs activités dans le domaine, à savoir, « le dépistage gratuit de 2 053 femmes enceintes à Ouagadougou et des sorties de sensibilisation et d’information dans 17 établissements secondaires et supérieurs des villes de Ouagadougou, Pouytenga et Tenkodogo ».

Mamady Zango

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre