Solidarité agissante : Les étudiants de l’IGEDD se tournent vers les pensionnaires de Home Kisito

168 0

Les étudiants de l’Institut de génie de l’environnement et du développement durable (IGEDD) de l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo sont solidaires des enfants en détresse, des orphelins recueillis par l’association Home Kisito de Ouagadougou. Dans le cadre des 72 jours de l’institut qu’ils organisent, ils sont allés leur offrir du savon en boule et en liquide ce vendredi 29 juillet 2016.

Le centre Home Kisito, « une œuvre sociale de l’église catholique » héberge à ce jour 48 enfants de 0 à 4 ans en situation de détresse, mais aussi et « exceptionnellement » des enfants handicapés et veille à leur santé, à leur développement.

Le don des étudiants de l’IGEDD, le centre en a « besoin ». « Surtout que c’est du savon », note Claire Kaboré, la directrice générale du centre. Du savon qui servira à veiller à leur hygiène corporelle, vestimentaire et pour le ménage. « Ça rend service », ajoute-t-elle.

« Cela nous encourage à nous donner davantage »

En plus de la journée de salubrité de la veille, qui a consisté à « améliorer le cadre  de vie des étudiants », le bureau des étudiants de l’IGEDD s’est tourné vers le centre Home Kisito. Selon la présidente du bureau, Salmata Diallo, l’IGEDD n’est pas seulement qu’un institut de l’environnement, mais aussi un institut de développement durable.

Et, le développement durable n’étant possible et atteignable que si tous, y compris ces enfants délaissés, recueillis et hébergés par Home Kisito, sont pris en compte, « les étudiants ont estimé qu’il était important dans le cadre des 72 heures de rendre visite aux pensionnaires de Home Kisito et apporter leur soutien ».

La « modeste contribution » estimée à environ 150 000 francs CFA des étudiants de l’IGEDD est composée de 22 cartons de savon en boule et liquide et d’un sac de riz.

En rappel, l’« œuvre sociale de l’église catholique »  a été créée en 1931 et érigée en association en 1965. Le centre doit son nom à Kisito, « le plus jeune des martyrs de l’Ouganda qui est mort à l’âge de 13 ans à cause de sa foi ».

Quant à l’IGEDD, il forme des spécialistes dans les disciplines en rapport avec l’ensemble des domaines de l’environnement, de la gestion des risques, de l’énergie et du développement durable.

Oui KOETA       

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre