Pabré : Des policiers plantent des arbres et les condamnent à ne pas mourir

297 0

Ils ont décidé de concilier sécurité et protection de l’environnement. Eux ce sont les cadres moyens et supérieurs de la Police nationale. Ces élèves officiers et commissaires de la première promotion et qui emménageront bientôt  à l’Académie de police de Pabré pour la suite de leur formation, ont mis chacun en terre ce samedi 30 juillet 2016 une plante à qui il a adressé le message suivant : « tu n’as pas intérêt à mourir ».

Par la plantation de près de 300 plantes, les élèves officiers et commissaires de police manifestent « le besoin d’améliorer leur cadre de vie » pour le rendre « agréable » une fois qu’ils auront rejoint l’académie. Ce 30 juillet revêt pour le délégué de la 46e promotion en formation Sylvain Moise Tiendrebeogo un caractère « exceptionnel » car « chacun plantera son arbre » dont il a choisi au préalable l’espèce et qu’il enfouillera sous-sol.

Pris pour le lancement national de plantation d’arbre à Kaya, le directeur général des eaux et forêts, parrain de la cérémonie a été représenté par le contrôleur Germain Ouédraogo.

La brigade territoriale de la brigade territoriale de Pabré était aux côtés des élèves pour la circonstance. © Burkina24
La brigade territoriale de Pabré était aux côtés des élèves pour la circonstance. © Burkina24

Le parrain par sa voix les a « invités à ne pas le faire juste pour la forme », et à veiller à leur entretien. Le parrain qui se dit « économiquement pauvre, mais écologiquement riche », a invité ses filleuls à être des ambassadeurs  de l’environnement partout où ils seront appelés à servir. Selon lui, la préservation de l’environnement est transversale, au regard du fait que « le défi des années à venir sera celui de l’environnement ».

A l’endroit des plantes mises en terre, le délégué des élèves n’a pas mâché ses mots. « Vous avez intérêt à ne pas mourir. Si vous mourrez, vous serez remplacés jusqu’à ce que vous soyez fatigués de mourir pour nous donner de cette ombre et de ces fruits que nous attendons ». Un message qui a été suivi d’un tonnerre de rires et d’applaudissements

Le délégué général plantant symboliquement un arbre avec le représentant du parrain. © Burkina24
Le délégué général plantant symboliquement un arbre avec le représentant du parrain © Burkina24

Pour terminer, il a émis le vœu que chaque année chaque promotion en fasse autant afin que « la forêt amazonienne ait son reflet  à Pabré dans l’académie de Police »

Des propos qui n’ont pas empêché le commissaire divisionnaire Guigma Hamadou, directeur de l’académie, à les interpeler quant à la nécessité pour eux d’y veiller le temps de leur séjour à l’académie.

 « Vous allez partir, c’est vrai », note-t-il. Le commissaire Guigma a émis le vœu que lorsqu’ils reviendront (les officiers pour le cycle supérieur et les commissaires pour enseigner), qu’ils soient « fiers de voir qu’il y a de l’ombre, des fruits et de la nature ». Bref, dit-il, ils auront laissé « quelque chose pour la postérité ».

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre