Coup de fil entre Roch Kaboré et Blaise Compaoré : « Ce n’est jamais arrivé » (Alpha Barry) 

234 8

En marge de la 5e Conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina et la Côte d’Ivoire, une information faisait cas d’un coup de téléphone passé entre Roch Kaboré et l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, actuellement réfugié en terre ivoirienne. Le ministre des Affaires étrangères du Burkina, Alpha Barry, à travers une communication sur la Télévision nationale ce dimanche 31 juillet 2016 a démenti tout coup de fil  passé.

« Je tiens à dire ici que c’est complètement faux. Ce n’est jamais arrivé » a déclaré de prime abord Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères du Burkina, en réponse aux informations qui font état du coup de fil entre Blaise Compaoré et Roch Kaboré lors de son séjour à Yamoussokro.

Le ministre des Affaires étrangères  indique par ailleurs que du côté des autorités ivoiriennes, celles-ci « étaient surprises de voir cette information et elles ont demandé à la RTI d’où elle tenait cette information ». Selon toujours Alpha Barry, la RTI a affirmé tenir ces informations de l’Agence APA. L’information en question a été partagée sur le compte Twitter de la télévision ivoirienne.

Et au ministre de conclure : « Ce sont des esprits malveillants qui veulent ternir le pacte qui vient de se dérouler. Ça dérange beaucoup de personnes qui veulent assombrir ce qui s’est déroulé ».

Entretien au pied de la Basilique

”Tu ne peux pas être en Côte d’Ivoire et ne pas appeler le grand-frère. Appelles-le”, aurait dit le président ivoirien Alassane Ouattara au président burkinabè Roch Kaboré qui aurait appliqué la suggestion, affirme en effet l’APA, repris sur le site Abidjan.net. “L’entretien téléphonique emprunt de ”convivialité” a duré ”une quarantaine de minutes”, précise la source qui a pu observer le visage ”radieux” de Roch Kaboré à la fin du coup de fil qu’il a passé à son ex-mentor en exil à Abidjan“.

L’agence est très précise et affirme que c’est  “au pied de la Basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro” que l’entretien a eu lieu. L’APA  a ensuite évoqué  l’idée d’un prochain et possible tête-à-tête entre les deux hommes, “soit discrètement soit à la faveur d’une escale officielle à Abidjan”. 

A noter enfin que l’APA, qui dit tenir ses informations de sources diplomatiques, révèle que Salif Diallo, président de l’Assemblée nationale burkinabè, aurait aussi rencontré Blaise Compaoré en fin mai 2016. 

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24


Voir aussi :

La réaction d’Alpha Barry à la 27e minute

RTB

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre