Reverdissement du Sahel : Un projet de Arba Diallo ressuscité

459 2

Le Front local environnement pour une union verte (FLEUVE) est un projet de reverdissement des zones arides. Il soutient l’intégration de la gestion durable des terres dans les plans de développement locaux des collectivités territoriales. Dans sa mise en œuvre, c’est la commune de Dori qui a été ciblée. L’occasion a été donnée aux journalistes de palper la réalité de ce projet à travers une caravane de presse organisée par l’Initiative de la Grande muraille verte pour le Sahel et le Sahara (IGMVSS) du 20 au 23 juillet 2016.

La forêt communale de Dori, lieu d’expérimentation du projet Front local environnement pour une union verte (FLEUVE) est née de la volonté de son défunt maire, Hama Arba Diallo. Le site sur lequel elle est implantée était dégradé. L’espace a été clôturé et il y a eu des actions d’amélioration et restauration des sols.

En son temps, le site était un projet pour expérimenter la culture du jatropha. C’était en 2012. « Mais par la suite, on s’est rendu compte que l’espèce ne tenait pas parce que beaucoup attaquée par les termites. La disparition du jatropha a laissé place à la végétation naturelle », explique Lazare Tagnabou, le directeur provincial de l’environnement du Séno.  

Pour repeupler la forêt communale, des espèces utilitaires ont été plantées. Il s’agit notamment de l’acacia Sénégal qui produit la gomme arabique, l’acacia nilotica qui produit de la gousse, le baobab dont les feuilles sont beaucoup utilisées par les populations pour l’alimentation, le balanites aegyptiaca qui est un produit forestier non ligneux dont l’huile est très reconnue pour ses grandes valeurs.

Lire aussi, Reverdissement du sahel : La méthode Tiipaalga citée en exemple dans le Soum

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *