CENI : Newton Hamed Barry installé

558 0

Newton Ahmed Barry a été installé officiellement dans ses fonctions de président de la Commission électorale nationale  indépendante (CENI). La passation des charges a eu lieu ce lundi 1er  août 2016 à Ouagadougou. Dores et déjà, le nouveau capitaine de l’instance électorale a mentionné les défis auxquels il devrait faire face au cours de son mandat.

Le défi qui semble le plus urgent au désormais ancien rédacteur en chef de l’Evènement est la reprise des élections dans certaines municipalités et ensuite, l’organisation du référendum sur la nouvelle Constitution. Le gros morceau du mandat, à son avis, est certainement le vote des Burkinabè de l’étranger.

Des reformes structurelles sont aussi à mener,  tel que la soutenabilité du fait électoral. « Quand on parle de soutenabilité, c’est de voir comment, dans un pays comme le Burkina Faso où la démocratie est légèrement ancrée, le processus électoral peut être supportable pour le peuple burkinabè », explique Newton Hamed Barry,  le président entrant.

Il s’est aussi penché sur le choix de la bonne carte à utiliser pour les votes. « Quelle est la bonne carte ? Est-ce qu’on va continuer (avec la carte biométrique) ?»,  s’est-il interrogé. Avant de poursuivre qu’« il me semble que ce n’est pas tenable. Est-ce qu’on ne va pas trouver ou imaginer d’utiliser la carte nationale d’identité comme une carte d’électeur ? Ce qui résoudrait pas mal de problèmes, notamment du point de vue financier ».

Signature des procès verbaux pour la passation de service à la CENI
Lors de la passation de services à la CENI

Barthélémy Kéré, le président sortant, s’est adressé à son remplaçant, en ces termes :  «Nous partons et nous vous laissons une mécanique électorale éprouvée et crédible (…). Mais il s’agit d’une œuvre humaine et pour cette raison, critiquable et perfectible et que vous devez continuer à parfaire ».

Cependant, au regard du profil du président entrant, journaliste, spécialiste électoral, consultant politique et lauréat du prix de la lutte contre la corruption et de la qualité son équipe, Barthélémy Kéré a dit  à tous ceci : «Vous avez des raisons de dormir ! La CENI est entre de bonnes mains ».

«Nous rêvons de faire comme eux et le président (sortant) et son équipe souhaitent qu’on fasse mieux qu’eux. Vous connaissez la maxime : malheur à celui qui ne fera pas mieux que son prédécesseur », a commenté le nouveau président de la CENI à l’endroit de ses collaborateurs.

En prenant le gouvernail de la CENI, Newton Hamed Barry hérite désormais de titres dans les instances et structures internationales,  notamment celui de vice-président de l’association des Autorités Electorales Africaines (AAEA) et est dorénavant membre du comité exécutif de l’Association Mondiale des Organes de Gestion des Elections (A-WEB).

Revelyn SOME

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *