Coup de fil entre Roch Kaboré et Blaise Compaoré: L’UPC dénonce “l’hypocrisie du MPP”

376 6

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a son avis sur le coup de fil entre Roch Kaboré et Blaise Compaoré, démenti par le ministre des affaires étrangères. Pour le parti de Zéphirin Diabré, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, n’est pas honnête avec les Burkinabè.

Depuis quelques jours, des médias et certains cercles de débats font écho  que le Président Roch KABORE s’est entretenu au téléphone pendant 40 minutes avec l’ex-chef d’Etat Blaise COMPAORE, en marge du TAC à Yamoussokro.

L’information a été donnée par l’Agence de Presse Africaine (APA) et relayée par la Radio-Télévision Ivoirienne (RTI) sur son compte twitter. La même agence de presse a précisé qu’au mois de Mai, le Président de l’Assemblée nationale et Président par intérim du MPP, Salifou DIALLO, a rencontré Blaise COMPAORE à Abidjan.

Au JT de la RTB du 31 juillet 2016, le ministre des affaires étrangères, Alpha BARRY, a nié les faits. Cette information rappelle celle du chroniqueur Jean-Baptiste PLACCA qui dévoilait les relations souterraines que continuait d’entretenir le trio RSS avec l’ancien Président.

 L’UPC trouve insensée  et inopportune la sortie du ministre Alpha BARRY. Ce démenti n’intéresse pas les Burkinabè. Ce qui les intéresse, ce sont les résultats des travaux du traité d’amitié et de coopération et non les appels téléphoniques du Président KABORE.

En fait, il ne devrait pas y avoir de mal à ce qu’un Président  en exercice s’entretienne avec son prédécesseur, sur les affaires de l’Etat et sur des questions d’intérêt national. Le problème c’est cette hypocrisie du MPP, cette manie du nouveau-ancien pouvoir à manipuler les Burkinabè en tenant un discours de vertu tout en faisant le contraire  en cachette comme on le voit malheureusement sur beaucoup de  questions touchant à la vie nationale.

 Le  MPP doit être franc envers le peuple, au lieu d’avoir ce comportement de tortue à double carapace, lui qui ne rate pas une occasion pour accuser l’UPC de s’être retrouvée à l’Opposition avec des partis de l’ancien régime. C’est inconséquent de diaboliser un parti politique le jour et négocier avec son père-fondateur la nuit.

En tout état de cause, l’UPC espère que le MPP comprendra qu’il est  temps de travailler à l’unité nationale, à une véritable justice et à une sincère réconciliation des Burkinabè plus qu’il ne le fait actuellement.

Ouagadougou, le 03 août 2016

Pour le Bureau Politique National

Le 3ème Vice-Président

Amadou SANON

NDLR : Le titre est de la Rédaction B24

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre