Brigade mobile des douanes de Tenkodogo : Incinération de plus de 11 tonnes de poulets importés

597 3

La brigade mobile des Douanes de Tenkodogo a saisi un camion contenant 11,150 tonnes de poulets congelés. Au cours d’un point de presse conjointement animé par le Chef de la brigade et le Directeur régional de l’élevage, le camion et son contenu ont été présentés aux hommes de média ce 05 août 2016. Cette quantité estimée comme un record a été par la suite incinérée en présence des agents de la douane et de ceux de l’élevage.

Environ 11 700 poulets ont été saisis par la brigade mobile des douanes de Tenkodogo. Cette saisie a eu lieu dans la nuit du 31 juillet au 1er août, au cours d’un contrôle au poste de péage de la ville. Ces poulets étaient conditionnés dans 1 115 cartons, chacun contenant 10 ou 11 poulets congelés.

Ils étaient chargés dans un camion. Pour tromper la vigilance des agents de la douane, les propriétaires ont pris le soin de cacher les poulets  à l’arrière du véhicule avec des cartons de boites de tomate. Une astuce pour faire croire que c’est de la tomate qu’ils transportent. Selon le Chef de brigade de Tenkodogo, Dominique Wangraoua, le camion provenait d’un pays voisin, notamment le Togo, puis était conduit par un chauffeur et son apprenti, tous des Burkinabè. « Ce n’est pas la première fois, confie-t-il, que la brigade saisit ce type de produit. Mais cette fois, c’est un record !».

Le camion vidé sous le regard des douaniers
Le camion vidé sous le regard des douaniers

Toujours selon le Chef de brigade, arrivés à Tenkodogo, les deux présumés incriminés n’ont pas respecté l’ordre d’arrêt obligatoire au niveau du poste de contrôle. Une course poursuite s’est engagée pour les immobiliser.  Le véhicule a été conduit à la brigade et c’est après vérification que les poulets congelés ont été découverts.

Selon le Directeur régional des ressources animales et halieutiques du Centre-Est, Réné Bernard Ouédraogo, toute viande de volaille ou d’autres animaux domestiques sont interdits d’importation. En plus, « les conditions de transport ne répondent pas aux conditions d’hygiène, si bien qu’il y a un grand risque pour la santé du consommateur », a-t-il ajouté.

Mode opératoire ?

1)Le chef de brigade de Tenkodogo, Dominique Wangraoua (béret) invite la population à dénoncer  tout cas de fraude
Le chef de brigade de Tenkodogo, Dominique Wangraoua (assis et béret) invite la population à dénoncer tout cas de fraude

Mais comment ont-ils pu tromper la vigilance des postes de douane de la frontière et de Bittou ? De l’avis du Chef de la brigade,  c’est  à partir du Togo que ceux qui se livrent à cette pratique amènent leurs produits avec des tricycles en petite quantité, en contournant les services.

Jean Sorgho, membre de l’association professionnelle des aviculteurs modernes du Boulgou, présent au point de presse, a félicité les douaniers, car, dit-il  outre ces poulets, il y a une entrée importante frauduleuse d’œufs et de poussins importés, qui constitue un grand vecteur de maladie pour les éleveurs.

A l’issue de la conférence de presse, toute la cargaison de poulet a été incinérée. Quant aux auteurs ils risquent des amendes, voire des sanctions pénales.

Martin OUEDRAOGO    

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Le SYNATIC donne de la voix

Posté par - 30 mai 2019 0
Dans cette déclaration, le Syndicat national des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) sur la transformation de la…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *