Une délégation des Burkinabè du Tchad reçue par le Président du Faso

511 0

Présent à N’Djamena pour assister à la cérémonie d’investiture du Président Idriss Déby Itno, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience dans la soirée du 08 août 2016, une délégation de la communauté burkinabè vivant au Tchad conduite par son président, Monsieur Thierry TIAO.

Les représentants de nos compatriotes vivant au Tchad sont venus s’enquérir des nouvelles du pays et confier leurs préoccupations au chef de l’Etat. Une délégation des Burkinabè du Tchad reçue par le Président du Faso. « Nous avons discuté autour des questions liées à l’identité civile, à la reconnaissance de la carte consulaire délivrée par l’Ambassade du Burkina Faso au Tchad, des questions de naturalisation et bien d’autres préoccupations.

Au sujet de la naturalisation, nous avons sollicité l’intervention de son Excellence auprès de son homologue du Tchad afin de trouver une solution, surtout que nombreuses sont nos sœurs qui ont suivi leurs époux, mais qui ne peuvent pas jouir de la nationalité de leurs conjoints. Avec la question de l’insécurité, il est difficile de se déplacer sans documents d’identification. Ils sont nombreux ceux qui n’ont même pas un acte de naissance.

Le problème existe depuis longtemps ; nous avions demandé une mission consulaire qui est venue délivrer les extraits d’acte de naissance, mais le flux continue », a expliqué Thierry TIAO à l’issue de l’audience

« Le Président du Faso nous a rassurés que les dispositions seront prises, a dit Monsieur TIAO, pour résoudre cette question surtout qu’il est de plus en plus question de vote des Burkinabè de l’extérieur ».

Le nombre des Burkinabè vivant au Tchad est estimé à 3000 et ils exercent dans divers secteurs d’activités. Ils sont plus nombreux qui travaillent dans le secteur informel. On les retrouve également dans le domaine des affaires, sans oublier les fonctionnaires internationaux.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *