Côte d’Ivoire: L’Union catholique africaine de la presse en conclave à Abidjan

655 0

Les journalistes catholiques du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana,  du Sénégal, du Mali, du Niger et du Togo se sont retrouvés  en Côte d’Ivoire pour leur session de formation ou refresher proogram UCAP à Abidjan et à Yamoussoukro du 8 au 17 août 22016, placé sous le thème : « intégration sous régionale et défis  sécuritaires : la contribution des médias. »

La cérémonie d’ouverture a été placée sous la présidence du ministre ivoirien de la communication, représenté par son inspectrice technique Michelle LORA,  et  a connu la présence de Moussa Traoré président de l’Union Nationale des journalistes de Côte d’Ivoire, du président de l’association des journalistes catholiques Pierre Kouassi Kouakou du représentant du gouverneur du district d’Abidjan, de la conférence épiscopale de Côte d’ Ivoire, des représentants de la représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire,  des religieuses burkinabè de la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée conception  ainsi que d’autres personnalités.

L’Union catholique africaine de la presse (UCAP) est une organisation regroupant des hommes et des femmes des médias  des différents secteurs de la communication. Les journalistes et communicateurs membres de l’UCAP qui travaillent dans des médias séculiers ou dans des médias catholiques partagent la foi chrétienne et les valeurs de l’Eglise catholique.

Les UCAP des différents pays sont sous la tutelle de la commission en charge de la communication au niveau de chaque conférence épiscopale. Deux semaines après la tenue de ce 5ème  traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, des journalistes de 7 pays d’Afrique se sont retrouvés en terre ivoirienne pour une session de formation.

Pour le président de l’ union catholique africaine de la presse du Burkina (UCAP-B) Alexandre le grand Rouamba de Ramongo, les  journalistes et communicateurs, et surtout les membres de l’UCAP, doiveent, au-delà de ces deux pays, contribuer à préserver et à perpétuer les relations de solidarité agissante et de fructueuse coopération entre nos pays et nos peuples respectifs. Les communicateurs catholiques ont assurément un rôle à jouer pour plus de justice, pour l’instauration de la paix et pour plus de démocratie dans notre monde confronté aujourd’hui à la pauvreté, à l’égoïsme, à l’intolérance et à l’intégrisme.

Après Mombassa au Kenya, du 22 au 25 juillet 2012 et Bamako au Mali, du 27 au 31 Juillet 2014, l’honneur revient à la Côte d’Ivoire d’accueillir les journalistes catholiques en 2016.

Les sessions de formation ou refresher program sont des occasions de renforcement des capacités des membres de l’UCAP mais également des opportunités pour « redynamiser » les sections hôtes. Le président de l’UCAP-B a émis le souhait qu’à l’issue de ce Refresher Program d’Abidjan, les participants à la session soient davantage une communauté de journalistes chrétiens qui témoigne, de manière authentique par la parole, par l’écrit, par l’image et par les actes, de l’amour de Dieu pour toute l’humanité. Plusieurs sous- thèmes allant dans le sens de l’intégration, de la paix, de la liberté religieuse et de la sécurité seront abordés par imminents conférenciers au cours de cette session.

Michel YAMEOGO



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *