Dori: Des jeunes recommandent la dépolitisation des OSC

180 0

Dans le cadre du projet “renforcement du dialogue démocratique chez les jeunes au Burkina Faso”, le RAJS/BF avec l’appui technique et financier du NDI a organisé les 22 et 23 Juillet 2016 dans la salle de réunion des TP un forum régional sur le contrôle citoyen des politiques publiques dans la région du Sahel.

Le forum a réuni 28 participants issus des associations de jeunes et de femmes de la région. Trois moments forts ont ponctué ce forum : une communication sur les cadres de suivi des politiques publiques au niveau local et l’implication des jeunes, des travaux de groupes pour formuler des recommandations et résolutions pour une meilleure implication des jeunes dans les cadres de concertation et enfin une audience citoyenne avec des élus locaux.

La communication sur les cadres de suivi des politiques publiques a été présentée par M. BAGAYEN Souleymane, Directeur Régional de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle. Il a d’entrée de jeu soulevé l’opportunité du contrôle citoyen qui permet non seulement à tous les citoyens de prendre part à l’exécution et au suivi évaluation des politiques de l’Etat ou de la commune mais aussi de protéger les droits économiques et financiers des hommes et des femmes et de veiller sur les intérêts des groupes sociaux défavorisés lors de la formulation et de la mise en œuvre de la politique économique et social du pays.

De plus, le contrôle citoyen permet d’améliorer les performances de la gestion et de la mise en œuvre des politiques publiques à travers les propositions constructives faites par les acteurs de la société civile aux autorités administratives. Le communicateur a aussi évoqué les stratégies d’intervention de suivi des politiques publiques qui comprennent huit étapes :

  • Etape 1 : création d’un cadre de concertation des OSC de suivi de politiques publiques,

  • Etape 2 : élaboration des outils de suivi citoyen des politiques publiques,

  • Etape 3 : renforcement des capacités des OSC membres du cadre de concertation,

  • Etape 4 : collecte des données et des informations,

  • Etape 5 : élaboration des rapports alternatifs de suivi des politiques publiques,

  • Etape 6 : le plaidoyer politique et la participation aux cadres de dialogue offerte aux OSC,

  • Etape 7 : développer un partenariat avec les PTF et des OSC sœurs,

  • Etape 8 : le suivi évaluation des plaidoyers.

BAGAYEN a terminé sa communication, en soulignant que des cadres de concertation existent au niveau régional, provincial, communal et que les associations de jeunes sont membres de ces différents cadres. Il appartient donc à ces associations de mieux s’organiser pour être plus représentatives dans ces différents cadres.

A la fin de la communication, les participants ont eu l’occasion de poser des questions de compréhension, avant de se retrouver en groupes de travail pour d’abord identifier les problèmes liés à la faible représentativité  et à l’implication des jeunes dans les cadres de concertation, ensuite formuler des recommandations pour une meilleure représentativité et enfin prendre des résolutions qu’ils mettront en œuvre.

Les groupes de travail qui ont ensuite été formés  ont été l’occasion pour les participants de répertorier les problèmes qui entravent la pleine participation des jeunes aux cadres de concertation. C’est ainsi qu’ils ont énuméré la méconnaissance de l’existence des cadres de concertation due à une faible communication,  la faible représentativité des jeunes dans les cadres de concertation, l’irrégularité dans la tenue des cadres de concertation, l’information tardive des tenues des cadres de concertation et l’absence de présentation des plans d’action des structures faitières lors des cadres de concertation.

Ils ont également noté l’insuffisance des capacités des leaders d’associations de jeunesse et l’absence de restitution des rencontres de ces cadres aux structures de base.

Au regard des différents problèmes soulevés, les participants ont recommandé d’améliorer le quota de la représentativité des associations de jeunes dans les cadres de concertation, d’intégrer la présentation des plans d’actions des organisations de jeunes lors des rencontres des cadres de concertation, rendre plus visibles les cadres de concertation, de renforcer les capacités des leaders d’association et de dépolitiser les OSC.

Avant de se quitter, les participants ont pris des résolutions.  Elles concernent le renforcement des capacités de leurs représentants au sein des cadres en développant des partenariats, une meilleure organisation des OSC pour une synergie d’action dans les cadres de concertation. Ils se sont également engagés à fixer des critères de sélection des représentants des jeunes dans les cadres de concertation, à restituer aux structures de base les conclusions des rencontres des cadres, à redynamiser le Conseil Régional de la Jeunesse et à organiser un atelier bilan pour faire le bilan sur le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées.

Avant de rencontrer les élus locaux pour l’audience citoyenne, les participants ont mis en place un groupe de suivi des politiques publiques comprenant 08 membres soit 04 filles et 04 garçons. Les membres du groupe se sont donné rendez-vous le lundi 25 juillet 2016  au centre jeune du RAJS/BF pour une prise de contact.

Correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre