Ouargaye : Douaniers et commerçants contre la désertification

456 0

La direction régionale des douanes du Centre-Est continue son combat contre la désertification. A la suite de Garango, c’est sa brigade mobile de Ouargaye  qui a organisé le 12 août 2016 un reboisement. Au cours de cette plantation, 1000 plants de diverses espèces ont été mis en terre. Cette activité qui a drainé les différentes couches socio-professionnelles de la localité a permis de rapprocher les commerçants des douaniers dont les rapports ne sont pas souvent  au beau fixe.

Plus de 1000 plants issus des espèces fruitières, tel que le manguier et de celles ornementales notamment l’acacia et le caïlcédrat, ont été plantés sur le site de la brigade mobile des douanes de Ouargaye, sis à la sortie Est de la ville.

Cette activité  rentre dans le cadre de la campagne nationale de reforestation de l’année 2016 dont le thème est « accroître les superficies forestières pour lutter contre les effets du changement climatique ».

Elle vise donc à reverdir le couvert végétal, mais surtout à améliorer les rapports entre les populations, notamment entre les commerçants et les agents de la douane dans une zone réputée pour des activités frauduleuses.  Le Chef de la brigade des douanes de Ouargaye, Prosper Nikiema, a confié à ce propos qu’il compte mener des activités de sensibilisation à l’endroit de la population pour qu’elle comprenne mieux les missions de la douane.

Le représentant du Gouverneur, Abdoulaye Bassinga procédant au lancement du reboisement
Le représentant du Gouverneur, Abdoulaye Bassinga procédant au lancement du reboisement

Ce reboisement a mobilisé une bonne partie de la population de la commune avec à sa tête ses premiers responsables. Le maire de la commune, Sidwata Paulin Zombré a profité de l’occasion pour faire une mise au point par rapport aux préjugés que l’on a sur la province : «contrairement à ce que bon nombre de gens pensent, le Yanga  n’est pas hostile au service de la douane ».

Il a interpellé les commerçants de la localité à une bonne collaboration avec les gabelous. Car, dit-il, au regard des conséquences lourdes de ce transit peu reluisant, le service de douane était devenu pour les habitants du Koulpelogo, un besoin urgent et impératif à installer au cœur de la province afin de réguler cette pratique pour le mieux-être des citoyens.

Les autorités de la région venues de Tenkodogo ont également participé à cette reforestation. Le secrétaire général de la région, Abdoulaye Bassinga, représentant le Gouverneur du Centre-Est, a, à cet effet, invité toutes les structures étatiques ou non et l’ensemble de la population à planter utile comme la douane. Pour concrétiser le rapprochement, un match de gala s’est joué dans la soirée entre les douaniers et les commerçants. Ce match s’est soldé par un score nul de zéro but partout entre les deux parties.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre