Université d’hivernage : La jeunesse du MPP se forme à Bobo-Dioulasso

85 0

La coordination nationale des élèves et étudiants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a organisé sa première Edition de l’université d’hivernage, ce dimanche 14 août 2016 à Bobo-Dioulasso. A l’occasion, plus de 500 jeunes se sont réunis à Dindérésso pour réfléchir sur leur contribution au développement du pays.

Ils étaient environ 500 jeunes, constitués de scolaires et universitaires mobilisés à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts (ENEF), située à Dindérésso à quelques encablures de Bobo-Dioulasso. Venus des 45 provinces, ces jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont réfléchit sur leur partition pour un développement du Burkina Faso.

Pour le député Bachir Ismaël Ouédraogo, superviseur général de l’université d’hivernage,  « cette rencontre a pour objectif de réunir les élèves et étudiants du parti pour réfléchir sur comment ils vont contribuer au développement du pays ».

Les premiers responsables du parti lors de la formation
Les premiers responsables du parti lors de la formation

« La gestion du pouvoir dans un contexte post-insurrectionnel : quelle contribution des élèves et étudiants à la réussite du quinquennat » a été le thème de cette activité.

Ainsi, Salifou Diallo, Président de l’assemblée Nationale et patron de la cérémonie, a salué cette initiative de la jeunesse de se former avant de poursuivre : « Nous avons remporté les élections présidentielle, législatives et municipales tout récemment. L’heure des discours est révolue, le temps de l’action est arrivé ».

Il a ajouté que c’est une occasion pour lui de dénoncer le système éducatif du Burkina.  « L’Ecole burkinabé est malade », a-t-il  dit. « Il faut courageusement prendre des décisions fermes pour reformer cette école afin qu’elle soit en adéquation avec les réalités du pays en vue de réduire  le chômage des jeunes ».

Durant ces deux jours, plusieurs sous thèmes seront évoqués en vue d’outiller les participants. Il s’agit notamment du militantisme, de la mise en œuvre du programme du président du Faso,  et l’idéologie du parti. Au sortir de cette université, les participants devraient mieux se restructurer pour défendre des acquis du parti.

Cette première édition a été coparrainée par le ministre  du commerce, de l’industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou et la ministre de la Femme  de la solidarité Nationale et de la famille, Laure Zongo/ Hien.

Ousmane Traore  

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *