Loi de Finance Rectificative No 2 : Le délabrement de l’économie est réel, pas idéologique !

197 0

Koudraogo Ouédraogo, dans cette tribune, s’intéresse aux nouvelles taxes imposées par le gouvernement burkinabè et qui prennent effet à compter du 1er septembre 2016. Pour lui, elles ne s’appliqueront pas aux riches et d’autres moyens auraient pu être trouvés pour éviter aux Burkinabè de payer ces 8 milliards de F CFA  de taxes. 

Le DG de la DGI a apporté quelques éclaircissements à propos de la Loi de Finance Rectificative No 2(LFR2). Selon lui, la LFR2, vise à faire contribuer d’avantage les riches. Cela serait bien une première dans le monde :

Les riches ne payeront rien !

Oui, c’est vrai. Il ne s’agit même pas d’un problème propre au Burkina ! Dans les pays même développés, les riches sont ceux qui ont suffisamment d’argent pour se payer les génies de la fiscalité pour leur trouver les lacunes de la loi fiscale afin d’éviter de payer leurs taxes et impôts.

Les riches sont ceux qui ont les moyens d’engager à leur profit, les services de multinationales pour canaliser leurs revenus vers les paradis fiscaux ! Ils sont ceux qui ont les moyens d’engager des experts comptables pour démontrer qu’après les frais de recherches, d’innovations, de formation, etc., le fisc lui-même leur doit de l’argent ! Qu’on arrête donc de nous prendre pour des cons !

Que ferais-je, vu la LFR2 si j’étais riche ?

  • Je vendrais mes immeubles et terrains au Burkina. Cela sera bien possible car il y aura toujours quelqu’un comme le DGI pour penser que 10 000 F CFA ne représentent rien, tandis que pour moi chaque franc compte ! En 2015, le seuil de pauvreté était de 2 USD/jour, soit 60 USD/mois – 35 000 CFA aujourd’hui – et plus de 50% des Burkinabè vivaient en dessous de ce seuil de pauvreté !
  • Je ferais rentrer ma V8 au Burkina plus tôt que prévu. C’est une course contre la montre ! On vient d’annoncer une nouvelle taxe par mauvaise foi. Je dis bien mauvaise foi, parce que quelles autres alternatives existent-elles à la V8 importée ? J’achèterais bien par patriotisme une V8 made in Burkina ! Mes activités sont telles que j’ai besoin de ma V8 pour sillonner notre cher pays et créer ces petites valeurs ajoutées de 10 000F qui ne sont rien pour le DGI et qui pourtant ne veut pas me les laisser à moi qui m’échine pour les produire !

Si je ne peux pas faire rentrer ma V8 avant l’entrée en vigueur de la LFR2, je laisse tomber ! On va continuer de réparer la vieille voiture en attendant. L’année prochaine ils vont certainement supprimer la taxe s’ils se rendent compte qu’ils n’ont rien engrangé ! Qui est fou ?

  • Et puis même, c’est mieux d’aller acheter ou construire mes immeubles à Abidjan ou même en France ! Roch lui-même a une maison en France ! Il va payer combien ? Rien !

« Sont imposables à la taxe foncière sur les propriétés bâties, les immeubles et terrains situés dans une zone urbaine aménagée du Burkina Faso telle que prévue à l’article 8 de la loi n°034-2012/AN du 02 juillet portant réorganisation agraire et foncière au Burkina ».

C’est clair comme l’eau de roche ! Il n’y a pas de Côte d’Ivoire dedans, et n’y a pas France dedans. Les perdants sont nous autres les patriotes qui voulons garder l’argent dans notre chère patrie ! Dans ce cas, nous allons partir aussi. Nous irons investir nos maigres CFA en France pour aider Hollande !

Non, mais attends, lui aussi il parle beaucoup de taxe pendant que le pays est dans la poisse. Bon, peut-être la Côte d’Ivoire est mieux, ou bien l’Allemagne ou la Suisse ? On dit qu’il y a même un président Africain qui y réside en permanence ! Sacrés politiciens africains ! Lui il construit le pays, c’est bon, mais il est en Suisse ? Mais est-ce qu’il y a une grande différence d’avec le fait de nous taxer parce que nous avons de la propriété au Burkina Faso, pendant que les politiciens qui ont des propriétés à l’étranger ne paieront rien ?

Navigation à vue ou manque de vision ?

On se rappelle encore l’annonce surprise –en tout cas moi je l’ai été – du ministre des transports sur la modernisation des permis de conduire et des cartes grises ! Un accord signé avec une société étrangère pour la bagatelle de 15 milliards. Je ne suis pas un fan du PNDES, et donc j’ai pu rater cette mention dans le PNDES ! C’était prévu dans le PNDES ça ? Ou a-t-on décidé sur un coup de tête de dépenser 15 milliards juste comme ça ?

De toute façon, à mon humble avis, beaucoup de mesures du  PNDES sont du même acabit ! Ou se trouve l’opportunité, l’urgence d’une modernisation des cartes grises et des permis de conduire ? Combien de Burkinabè ont un permis de conduire ?

Qui n’a pas plastifié son permis de conduire ? Pourquoi une durée de vie de 10 ans quand un fichier informatique a une durée de vie illimitée ? Pourquoi le choix d’une société étrangère lorsqu’une société burkinabè aurait pu faire le travail avec à la clef d’innombrables emplois générés ! Même si l’Etat lui-même pour ces 15 milliards recrutait sur contrat à durée déterminée des Burkinabè pour faire le travail, ce serait 15 milliards injectés directement dans l’économie du Faso !

Ce serait aussi une recherche et une technologie partiellement (ou entièrement, on ne sait jamais) made in Burkina-Faso, que nous pourrions vendre à nos voisins, puisque nous nous copions tous ! Mais non, nos 15 milliards s’envolent vers des horizons que nous n’imaginons qu’en rêve ! En lieu et place, on nous rackette pour 8 milliards de taxes supplémentaires pour équilibrer un budget !

C’est simple, annulez cette modernisation que personne ne désire – en tout cas pas moi, je n’ai même pas de permis de conduire burkinabè -, ni ne demande, empochez 8 milliard sur les 15 pour couvrir votre déficit, et baissez nos impôts et taxes du restant des 7 milliards pour booster la consommation !

Il faut comprendre que chaque décision prise entraine des réactions. Quand il y a des bombardements en Irak, le prix du baril monte ! Quand les Saoudiens commencent à pomper plus que d’ordinaire, le prix baisse.

Dans les salles de bourse où des milliards s’échangent à la seconde, ce sont des écrans de télé qui diffusent l’information en continue ! Si Obama sort annoncer des nouvelles taxes, le dollar battra de l’aile !

Arrêtons de nous gourer : Il n’y a pas d’exception africaine ! En rien, pas même en la bêtise de nos dirigeants ! L’économie au Faso, quoique n’étant qu’embryonnaire,  suit les mêmes principes que toutes les autres économies parce que ce sont des femmes et des hommes comme vous et moi qui sont derrière ses chiffres ! Comme partout, trop de taxes et « l’évasion fiscale » se vulgarisera, des taxes injustes et c’est la révolte !

Conclusion 

A s’enfermer dans une vision idéologique étroite, on passe vraiment à côté de l’essentiel ! Dire que 7 mois ne suffisent pas à résoudre les problèmes, n’est qu’une excuse ! Les problèmes étaient là quand vous faisiez campagne pour la présidentielle et les législatives.

L’urgence de la situation du pays n’était un secret pour personne ! Personne n’a forcé personne à être candidat ! En fait, des citoyens comme moi et bien d’autres ne demandent même pas que les problèmes soient résolus mais simplement qu’il y ait une esquisse d’une solution aux problèmes !  Hélas ! Nous assistons à de simples fuites en avant, avec des théories idéologiques mal comprises et qui n’ont rien à voir avec notre quotidien !

Koudraogo Ouédraogo

Blog: https://burkinafache2015.wordpress.com/

Membre de Faso 2020 : http://faso2020.org

NDLR : Le titre est de l’auteur 

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre