Manifestations de Bouaké : 19 prévenus devant le juge

684 0

 A la suite des violentes manifestations contre l’augmentation des tarifs de l’électricité au mois de juillet dernier à Bouaké, centre-nord de la Côte d’Ivoire, 19 personnes ont été placées sous instruction judiciaire devant le Tribunal de première instance de de cette ville. Ils sont accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

A ce chef d’accusation, plusieurs autres s’y rajoutent, notamment la participation à une manifestation non autorisée, la destruction de biens publics et privés, de vol en réunion et de trouble à l’ordre public.

Le gouvernement ivoirien avait annoncé l’arrestation de 42 personnes après ces violences survenues suite à l’émission de deux factures dans le même mois. Le mécontentement général des abonnés de la Compagnie ivoirienne d’électricité, CIE, avait causé d’énormes préjudices à cette entreprise qui a vu plusieurs de ses agences prises à partie par des manifestants.

A Bouaké, ce sont également plusieurs bâtiments administratifs, dont la préfecture de région, le siège du Conseil régional, le service des assiettes des impôts et du cadastre ainsi que l’agence régionale de NSIA Banque qui ont été pillés et saccagés.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                          

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *