Ouagadougou : Encore un policier victime d’un acte d’incivisme

210 0

L’incivisme a encore fait un blessé au sein des forces de police de la ville de Ouagadougou ce mercredi 17 août 2016. Deux automobilistes ont refusé de se soumettre aux contrôles de routine des agents postés çà et là aux carrefours. L’un d’eux a laissé sur son passage un agent avec une fracture et l’autre a pu être arraisonné avec l’aide de la population. Les faits ont été rapportés par le commissaire central de la ville de Ouagadougou, le commissaire principal Alexandre Darga,  sur la télévision nationale dans le journal de 20h ce mercredi. 

Selon le Commissaire Alexandre Darga, le premier incident s’est produit dans la matinée en plein cœur de la ville sur l’avenue de la Place de la nation. Un automobiliste après avoir brûlé le feu tricolore n’a pas observé un arrêt suite à l’interpellation des agents de police.

Appelés  à la rescousse, d’autres éléments situés un peu plus loin sur le même axe ont tenté de le ramener à l’ordre. Tentative au cours de laquelle « l’usager n’a pas trouvé mieux que de foncer sur l’élément. Il a embarqué l’élément sur son capot, qui s’est agrippé. Il a poursuivi son chemin en zigzaguant. Finalement, l’élément a décroché. Dans sa chute, il a été victime d’une fracture », rapporte le Commissaire Darga. Le policier, dit-il,  a été évacué à l’hôpital Yalgado Ouédraogo.

Quant à l’usager impliqué, qui « a poursuivi sa route malgré l’incident », il a été interpelé plus tard chez lui  et placé en garde à vue. Le Commissaire Darga déplore que  « certains usagers continuent de voir aux policiers qui sont dans les carrefours des ennemis ». « C’est regrettable ! », déplore-t-il.

Dans le second cas, rapporte le commissaire « l’élément a été obligé de faire usage de son arme pour dire à quel point il y a encore des irréductibles qui continuent d’avoir des comportements regrettables et qui mettent quotidiennement en danger la vie des agents aux carrefours ».

Dans ce cas-ci, « il n’y a pas eu de blessé ». Un usager  « sans plaque d’immatriculation » a refusé de se soumettre aux contrôles de routine. Et « dans un contexte où la lutte contre le terrorisme est d’actualité », note le commissaire, c’est « naturellement », dit-il,que les agents ont agi pour vérifier ce qu’il avait dans son véhicule et contrôler son identité.

« Là encore, dit-il, l’usager a renversé le policier et il a poursuivi sa route jusqu’à ce qu’un de ses collègues fasse usage de son arme pour crever la roue ». Toute chose qui ne l’a pas empêché de continuer son chemin. L’appui d’autres usagers a été nécessaire pour l’immobiliser.

Le commissaire central de la ville a rappelé que « les hommes au carrefour font leur travail » et de qualifier une fois de plus de « regrettables» ces comportements par lesquels les contrevenants mettent en danger la vie des policiers, leur propre vie et celle des autres.

Synthèse de Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre