Komsilga: Des «ACTS» pour des orphelins

376 0

En lieu et place d’un dîner gala, l’organisation ACTS (Action chrétienne, tous pour la solidarité) a organisé une marche dénommée « Je marche pour l’espoir des orphelins » couronnée par une collecte de fonds pour leur cause. C’était dans la matinée du vendredi 19 août 2016.

ACTS, confie sa présidente Joanna Ilboudo, est née à la suite d’une visite à « une veuve séropositive, qui avait sa première fille séropositive, renvoyée de l’hôpital pour mourir ». N’ayant « pas pu dormir après avoir vu la scène de cette veuve » avec ses trois autres filles dont une seule allait à l’école, dit-elle, elle s’est retournée vers Dieu pour  savoir « comment est-ce qu’on briser le cycle du Sida ».

Et « c’est ainsi, relate Joanna Ilboudo, que le Seigneur (l)’a amenée dans la lecture du livre des actes, chapitre 4, verset 32-35, le passage où les chrétiens se mettaient tous ensemble pour montrer leur solidarité les uns envers les autres ».

Quant à l’idée  d’une marche couronnée par une collecte, explique-t-elle, elle est née du fait du manque de parrainage pour des orphelins et dont la scolarité n’a pas été payée, les poussant à l’abandon scolaire. « Il y a un certain nombre d’enfants que nous prenons, mais il n’y a pas un système de parrainage », a déclaré la présidente de ACTS.

La collecte de fonds a-t-elle dit est d’« amener les personnes généreuses du Burkina à contribuer pour aider un tant soit peu quelques enfants qui veulent aller à l’école et qui n’ont pas les moyens », et par la même occasion leur offrir l’éducation « seul moyen pour briser le cycle du Sida ». Le pari a réussi. Du moins de « bonnes » volontés ont laissé parler leur cœur à l’issue de la marche.

Collecte de fonds à la mairie de Komsilga pour la cause des orphelins par ACTS
Collecte de fonds à la mairie de Komsilga pour la cause des orphelins par ACTS

Issouf Nikiema, premier responsable de la commune apprécie : « cela va nous aider beaucoup », a déclaré le maire de Komsilga. Le bourgmestre a loué l’initiative de collecte de fonds par ACTS pour la cause des orphelins qui « s’ils ne terminent pas leurs études, c’est à cause de la scolarité »

Selon lui, il y a un « grand » besoin, car dit-il, il y a « beaucoup » d’orphelins dans la commune de Komsilga, qui ne partent pas à l’école notamment pour la raison principale suscitée. C’est dire que le ministère de l’éducation se retrouve interpelé ici quant à la mesure de gratuité de l’école.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre