Santé : Le CHU-YO forme sur les techniques de lavage des mains

589 0

Dans le cadre de la première journée de l’hygiène des mains du CHU-YO, le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) en collaboration avec Expertise France a organisé ce vendredi 19 août 2016 des activités d’information et de sensibilisation du personnel de soins et des usagers du Centre sur l’hygiène des mains.

« Désinfection des mains, mieux informer, bien protéger ». C’est sous ce thème que s’est tenue ce vendredi, la toute première  journée consacrée à la sensibilisation et à l’apprentissage des techniques appropriées au lavage des mains.

Un geste simple mais combien nécessaire. Pour les personnes qui n’ont pas ce reflexe au quotidien, les risques sont importants, a expliqué le Docteur Arouna Traoré, chef de bureau projet santé d’Expertise France Burkina Faso.

« Dans une journée, les mains passent partout et cela est source de propagation de germes », a-t-il dit.

L’hôpital étant, de ce fait, un des lieux les plus à risque, l’un des objectifs de la journée de sensibilisation est de contribuer « à limiter la transmission des germes pathogènes entre soignant et soigné et vice-versa à travers la pratique d’une bonne hygiène des mains », ont indiqué les organisateurs.

Comment s’y prendre  pour avoir les mains propres?

Le procédé, qui dure environ une minute selon le Docteur Traoré, est simple et permet d’éliminer le maximum de germes.  Il faut appliquer le savon sur les mains mouillées, prendre le temps de le faire mousser, frictionner toute la surface de la main jusqu’au poignet avant de rincer à l’eau et sécher soigneusement les mains à l’aide d’un essuie-main.

Concernant les périodes indiquées pour se laver les mains, Arouna Traoré a laissé entendre que la pratique doit être régulière. Au cours de la journée, a-t-il relevé, il est recommandé de se laver les mains avant de manger, après avoir été aux toilettes, avant de préparer le repas, avant et après avoir touché un malade, bref, à chaque fois que l’on se sent en insécurité par rapport aux microbes.

Une initiative à pérenniser

Pour Alphonse Toé, instituteur à la retraite, la journée de sensibilisation est « une initiative à louer et à pérenniser car elle permet d’éclairer les gens sur la nécessité d’avoir les mains propres ». Le plus souvent, les gens négligent cet aspect, « mais avoir les mains propres c’est une règle de bonne hygiène », a-t-il déclaré.

Satisfait selon lui que la plupart des participants aient compris l’intérêt du lavage des mains, le Docteur Arouna Traoré a dit espérer qu’au cours des prochaines éditions, la mobilisation des ressources financières sera plus consistante, afin que « les activités puissent s’étendre à tous les services du CHU-YO et aux autres hôpitaux du pays ».

Mamady Zango

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *