Ecoles de formation Pengwendé et Ste Julie : La cuvée 2016 sur le marché de l’emploi

347 0

Les pensionnaires de l’école privée de santé Sainte Julie et de celle de formation des enseignants du primaire Pegwendé de Tenkodogo ont conjointement effectué leur sortie de promotion ce 20 août 2016. Cette sortie consacre la fin de formation pour ces futurs employés. Si les élèves-maîtres ont fait un taux de succès de 100%, ce n’est pas le cas pour certains agents de santé qui doivent encore passer l’examen de la deuxième session pour connaître définitivement leur sort.

L’école privée de santé Sainte Julie et l’école privée de formation des enseignants du primaire (EPFEP/Pingd-Wendé), sont deux entités logées dans une même enceinte. Leurs élèves viennent d’effectuer leur sortie de promotion 2016. Au cours d’une cérémonie de sortie, chaque école a présenté au public ses résultats produits.

Selon le Fondateur de ces deux écoles, Samuel Kéré, au niveau de l’EPEFEP, sur 168 candidats présentés à l’examen du Certificat élémentaire d’aptitude pédagogique (CEAP) tous ont été admis. Les élèves-maîtres qui ont pris comme nom de baptême ‘’Promotion Guiguimpolé’’ ont donc fait un taux de succès de 100%.

Le représentant de Naba Guiguimpolé, leur parrain, a félicité et encouragé ses filleuls à  garder cette abnégation au travail dans la vie quotidienne. « On ne vient pas dans l’enseignement pour s’enrichir. Par conséquent, il vous faut beaucoup de courage, car vous travaillerez jusque tard dans la nuit et dans des localités d’accès souvent difficiles et très éloignées des centres urbains », les a-t-il prévenus.

Les futurs agents de santé eux ont enregistré 96 admis chez les agents itinérants de santé et d’hygiène communautaire (AIS), 14 au niveau des infirmiers diplômés d’Etat (IDE),  7 pour les Sages-femmes d’Etat et 11 pour les Garçons et Filles de salles. Soit un total de 128 agents de santé mis sur le marché de l’emploi.

« Quelques-uns sont en session et nous ne doutons pas qu’ils relèveront le défi », a souligné le Fondateur. Le parrain des femmes et hommes en blouse, Monseigneur Prosper Kontiebo, a félicité ses filleuls ainsi que le fondateur de l’établissement pour avoir mis à la disposition des populations des agents de santé qui vont œuvrer à prévenir la maladie et à maintenir la vie. Il les a cependant exhortés à « servir avec dévouement la population dans les règles de l’éthique et de la déontologie ».

Les deux premiers lauréats des deux écoles ont reçu chacun une attestation de succès. Des cadeaux ont été offerts au parrain et à certains encadreurs de l’établissement.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à  Tenkodogo

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre