Course poursuite à Yondé : Un mort, un Koglwéogo aux arrêts

« Le Koglwéogo qui a ouvert le feu sur les deux jeunes de Yondé dans la province du Koulpelogo est entre les mains de la Police Nationale », peut-on lire dans un communiqué du Ministère de la sécurité intérieure ce 22 août 2016.

Le jeudi 18 août 2016, un individu du nom de Bachirou Barry qui avait acheté une moto à Cinkansé aurait sollicité les services d’un jeune de la localité pour l’aider à regagner son domicile contre rémunération, au motif qu’il ne retrouvait plus sa route. Sur le chemin, plus précisément à Yondé, selon le communiqué de la Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI, les deux hommes ont été sommés à deux reprises de s’arrêter par des Koglwéogo.

Les deux jeunes n’ayant pas obéi, une course poursuite suivie de tirs a été engagée par les Koglwéogo. Le bilan fait état d’un mort et d’un blessé. La Police Nationale de Ouargaye a procédé au constat d’usage et a entendu les Koglwéogo. Le tireur du nom de Dolobzanga Saïdou, né en 1984, cultivateur résidant à Yondé a été identifié et gardé à vue dans les locaux du Commissariat Central de Police de la ville de Ouargaye.

« Mais, suite à des menaces de lynchage dudit Koglwéogo par la population, il a été transféré à Tenkodogo pour la suite de la procédure. Le Ministre d’Etat, Simon Compaoré, invite la population au calme et les rassure que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Par ailleurs, il exhorte les Koglwéogo à s’inscrire dans le cadre légale afin d’éviter toute initiative malheureuse du genre« , toujours selon le communiqué.

Exploité par Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page