Burkina : Le BBDA se dévoile du 21 au 23 septembre 2016

515 0

La première rentrée du droit d’auteur du Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA) se tiendra du 21 au 23 septembre 2016. C’est l’information donnée au cours d’une conférence de presse animée ce mardi 23 août 2016 par son directeur général Wahabou Bara en prélude à l’organisation de cet évènement à Ouagadougou.

Les missions et les activités du BBDA sont méconnues de certains partenaires et d’une partie de la population. Ce  qui a motivé l’organisation de cette première rentrée,  à  en croire Wahabou Bara, directeur général du BBDA.

La rentrée du droit d’auteur permettra de ce fait de rapprocher les uns et les autres de l’institution et à cette dernière de se positionner comme une plateforme d’échanges et de partage entre les partenaires techniques et financiers, les créateurs et le personnel.

Les journées du 21 au 23 septembre 2016 seront marquées par une exposition, des rencontres B to B, des ateliers d’échanges et de travail sur la gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins afin de développer une sympathie pour le BBDA auprès des partenaires et de former les acteurs quant à la répartition des droits.

« Les agents de recouvrement ont des difficultés sur le terrain pour faire comprendre aux différents titulaires pourquoi ils doivent payer des droits. Ils ont l’impression souvent que c’est un impôt, une taxe, donc il faut travailler à accroître la sensibilisation et nous espérons que ces journées portes ouvertes seront un début pour une meilleure compréhension de la question du droit d’auteur », a-t-il expliqué.

Travailler dur

La nuit du droit d’auteur pour la collecte de fonds en vue de la mise en place d’une mutuelle au profit des artistes âgés viendra clore ces journées.

Le budget prévisionnel pour l’organisation de ces activités est fixé à 39 millions de  F CFA dont 12 millions de F CFA pris en charge par le BBDA et le reliquat à rechercher auprès des partenaires.

Par ailleurs, à propos du retard pour la répartition des droits du  trimestre dernier (le mois de mai reporté à juin) accusé par le BBDA à cause de la crise qu’elle a traversée, le directeur rassure que le mois de septembre respectera son calendrier.

A 25% de taux de perception pour un budget prévisionnel de 1 milliard 475 millions de F CFA, Wahabou Bara, sous le contrôle de son directeur des affaires, affirme que la situation est reluisante. «  Mais il va falloir travailler dur au dernier trimestre pour atteindre le taux de 100% . C’est notre souhait », dit-il en conclusion.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *