Côte d’Ivoire: L’Union des Jeunes Burkinabè de Koumassi célèbre ses 10 ans en présence du Consul Général

253 0

Dans le cadre des festivités marquant ses 10 années d’existence, l’Union des Jeunes Burkinabè de Koumassi, (UJBK), située dans le district d’Abidjan, la capitale ivoirienne, a déroulé les 20 et 21 août dernier un programme dont les grands tournants étaient un tournoi de Maracana sur fond de jeux d’alliances interethniques, opposant Gourounsi, Samo, Mossi et Bissa, ainsi qu’une cérémonie de don de sang. Le Consul Général du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Daouda Diallo a rehaussé l’événement par sa présence en tant que patron de cette cérémonie parrainée par Hamed Savadogo, opérateur économique renommé dans le transit.

L’Union des Jeunes Burkinabè de Koumassi (UJBK), avec à sa tête son président Sanou Senemi, pour marquer ses 10 années d’existence,  a sonné la grande mobilisation de non seulement la jeunesse burkinabè de Koumassi mais aussi des autres communes d’Abidjan, d’autant plus qu’elle est membre active du Camjbci, le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire.

Dans un tournoi de Maracana sur fond de jeux d’alliances interethniques, opposant le Boulgou, le Sanguié, les Mossi et le Sourou, remporté d’ailleurs par le Boulgou, le lien d’appartenir à une même origine a été célébrée. Suspens, rires et célébration ont été les émotions partagées par le nombreux public venu assister à ce tournoi au terrain de Zoé Bruno du quartier Soweto de Koumassi.

Le patron de cette belle fête, le Consul général Daouda Diallo ainsi que le parrain Hamed Savadogo se sont félicités de l’exemplarité de la jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire. A l’instar de bien d’autres figures de la dispora burkinabè en Côte d’Ivoire, ils ont  reçu un diplôme de reconnaissance pour leurs actions en faveur des jeunes Burkinabè en Côte d’Ivoire.

Le lendemain dimanche 21 août 2016, c’est sous une pluie battante que la jeunesse burkinabè de Koumassi, réunie au sein de l’UJBK, a procédé, toujours dans le cadre des festivités des dix années d’existence de leur union, à une cérémonie de don de sang au terrain Zoé Bruno  de Koumassi.

Malgré le climat peu favorable, cette jeunesse s’est, cette année encore, illustrée des plus belles manières à travers ce ″don de vie″. Pour Sanou Senemi, “la volonté de sauver des vies devrait animer chaque individu”, car, pense-t-il, “donner un peu de son sang, c’est sauver une vie, c’est redonner espoir à la vie, à des malades et à leurs familles”.

Représentant le Directeur Général du Centre National de Transfusion Sanguine, Jules IDA a, au nom de son mandat, remercié les donateurs de l’Union des Jeunes Burkinabè de Koumassi. Parlant sous le contrôle de son patron,  Jules IDA a promis la tenue d’une journée en vue de célébrer cette dynamique jeunesse burkinabè de Koumassi, abonnée au don de sang depuis une dizaine d’années.

Quant à Azoumana Grané, représentant le maire de ladite commune, il a chaleureusement félicité ce mouvement de jeunesse pour cette œuvre humanitaire. Le parrain de la cérémonie, Hamed Savadogo a remercié ses filleuls tout en leur prodiguant des conseils allant dans le sens du vivre-ensemble. C’est par la remise de diplômes de participation aux différentes campagnes de don de sang que la cérémonie s’est achevée aux environs de 14.35′ ce dimanche 21 août 2016.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                          

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre