“Miss Bim bim” : Le ministère de la femme tape du poing sur la table !

652 3

L’esprit du concert de l’artiste burkinabè Agozo, “la Nuit du Bim Bim”, n’a pas du tout plu du côté du ministère burkinabè de la femme. Le département l’a fait savoir et les organisateurs ont promis rectifier le tir.

[Article mis à jour à 20h20 le 23 août 2016] 

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, a laissé éclater sa désapprobation. Dans un communiqué publié ce 23 août 2016, la direction de la communication s’offusquait contre “cette affiche présentée dans les espaces libres et les spots publicitaires diffusés par nos chaînes de télévisions faisant la promotion d’un artiste qui lancera très bientôt son nouvel album musical avec un titre évocateur « concours miss « Bim Bim ».

Le communiqué a fait état de ce que pense le département. En effet, peut-on lire dans le texte, “le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, soucieux de la promotion et de la protection des droits de la femme, s’insurge contre cette manifestation dégradante de l’image de la femme et partant des droits de la femme burkinabè”. 

Le ministère a terminé en interpellant les Burkinabè à protéger la dignité de la femme, le Conseil supérieur de la communication (CSC) à se pencher sur le caractère dégradant de ces types de publicités et autres affiches et enfin, les acteurs culturels et les publicitaires sur leur responsabilité.

L’entente

Burkina24

Un autre communiqué publié sur la Page Facebook a annoncé que les organisateurs de la manifestation, notamment Boubié Firmin Bazié (Agozo) et Hamado Douamba (l’homme de Savane),  ont été reçus en audience ce mardi par “la chargée de mission, Madame Aïna Ouédraogo, la directrice de la communication, Sara Tanou et le chef de service Presse et communication, Kouka Kaboré, du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille”. 

A en croire ce communiqué, le ministère, à  travers ses représentants, a redit de vive voix sa désapprobation. Les visiteurs ont, selon le texte, fait profil bas. En témoigne cet extrait de la publication du ministère :

“Les initiateurs ont dit reconnaître la pertinence des remarques et ont promis de faire un recadrage pour mieux participer à leur manière de ” faire une meilleure promotion des femmes à forte corpulence plutôt que de vanter les mérites des dames au postérieur démesuré”. Pour eux, l’événement n’a nullement pour but de magnifier l’obscénité au féminin”.

Pour  donner une preuve de leur bonne foi, ils ont promis revoir le spot télévisuel et les “autres actions de communication“.

Pour rappel, le concert est prévu pour ce 26 août 2016 à la Maison du peuple à Ouagadougou. Au cours du spectacle, où l’artiste Agozo a prévu présenter une nouvelle oeuvre musicale, un concours de Miss devrait avoir lieu.

L’affiche du concert


Burkina24

Sa particularité est  qu’il devrait  faire une “sélection de Miss Bim-Bim”, c’est-à-dire des filles au fort postérieur. Une moto et une télévision sont annoncées respectivement pour la première et la deuxième gagnante. A noter que plusieurs voix s’étaient levées, notamment sur les réseaux sociaux, pour désapprouver l’esprit de la manifestation.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre