CENI : L’opposition “souhaite une remise à plat du système informatique”

170 0

L’Opposition politique burkinabè, lors d’une rencontre  tenue le lundi 22 août 2016 à Ouagadougou, a statué sur plusieurs points notamment la rédaction de la nouvelle constitution, sa participation à la nouvelle CENI et les activités au sein même de l’opposition sans oublier de porter un regard sur l’actualité nationale.

Dans le but d’associer toutes les parties à la rédaction de la nouvelle constitution, le conseil de ministre du 13 juillet 2016 avait adopté un décret portant modification du décret portant organisation et modalités de travail de la commission de rédaction pour prendre en compte les observations de l’Opposition.

Cependant, l’opposition affirme n’avoir reçu jusqu’à ce jour (jour de la rencontre) aucune copie  du décret modifié et «toutes ses tentatives pour obtenir copie du document sont restées vaines », selon le compte rendu de la réunion parvenu à Burkina24.

Au chapitre de la participation de l’Opposition à la CENI, elle a exprimé ses attentes vis-à-vis du fichier électoral et à la gestion du système informatique de la CENI.  L’opposition, par la voix de ses commissaires, demandera une “transparence totale en termes d’accès au fichier” et  “souhaite une remise à plat du système informatique, sur la base d’un audit international et indépendant”.

Concernant la vie interne du CFOP, le compte rendu explique la rédaction  de la charte de l’opposition et de son Programme politique est “en  voie de  finalisation”. Dix partis politiques ont également exprimé leur désir de s’affilier au CFOP.

Pour finir, l’opposition  s’est aussi penchée sur la situation nationale. Elle a déploré les inondations ayant touché plusieurs régions du Burkina et  encourage le Gouvernement à mettre l’accent sur la prévention de telles catastrophes.

Quant à  la mort de troupeaux de bœufs, probablement intoxiqués au cyanure, à  Markoye dans l’Oudalan, à Kampti dans le Poni et à Fada N’Gourma dans le Gourma, l’opposition exige du gouvernement que des “dispositions idoines soient prises pour démasquer et punir les coupables de ces actes qui menacent la santé publique et le secteur de l’élevage“.

Synthèse de Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre