Médias publics : Le SYNATIC lance un appel à la mobilisation pour le sit-in du 1er Septembre

621 0

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a organisé, ce mardi 30 août 2016 à Ouagadougou, une Assemblée Générale (AG). Le syndicat, après avoir consulté tous les travailleurs concernés, a décidé de bander les muscles : le sit-in du 1er Septembre 2016 est maintenu. Plusieurs travailleurs des médias publics ont promis de participer massivement au sit-in de 8h à 14h, en attendant la grève du 7 septembre, pour exiger des autorités la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Le ministre de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou, a échangé avec une délégation du syndicat le 29 août 2016 autour de sa plateforme revendicative.

Mais, à l’issue des échanges, le syndicat dit rester sur sa faim. En effet, les différentes propositions des autorités ne semblent pas permettre la levée des mouvements annoncés par le syndicat, à commencer par le sit-in du 1er Septembre prochain.

Pour le secrétaire général du SYNATIC, Siriki Dramé, une chose est sûre pour l’instant, le syndicat ne désarme pas car convaincu que seul le gouvernement a la solution à ses revendications « qui n’ont que trop duré ».

Une délégation du Bureau du SYNATIC.

Les travailleuses et travailleurs des médias publics, du Service d’information du gouvernement (SIG) et des Directions de la communication et de la presse ministérielles (DCPM) ont décidé d’aller jusqu’au bout de leurs actions pour « arracher une satisfaction » de leurs revendications.

L’AG du syndicat ce 30 août a en fait consisté en un appel à la mobilisation pour les mouvements annoncés. Et le feed-back semble consommé. Le jeudi 1er Septembre prochain, de 8h à 14h, les travailleurs de Sidwaya, AIB, RTB-Radio, RTB-Multimédia, Réseau de diffusion, toutes les RTB2, du SIG et des DCPM, observeront un sit-in.

Siriki Dramé, Secrétaire général du SYNATIC.
Siriki Dramé, Secrétaire général du SYNATIC.

« Ce sit-in est une démonstration de force… Nous ne voulons qu’une seule chose : Que le 4e pouvoir soit une réalité », a déclaré le SG du SYNATIC sous les ovations de ses camarades.

Pour rappel, les travailleurs exigent entre autres l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail du personnel des médias publics, du SIG et des DCPM, l’application des textes adoptés sous la Transition, l’harmonisation et la revue à la hausse du montant de l’indemnité de code vestimentaire, la reconstitution de carrières des agents de la communication et de la culture, le rétablissement des rémunérations coupées depuis 2012, l’arrêt des intimidations et des pressions de tout genre sur les journalistes dans le traitement de l’information dans le strict respect des règles d’éthique et de déontologie.

A noter qu’après le sit-in, si toujours rien n’est fait, le SYNATIC menace d’aller en grève le 7 Septembre 2016.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *