Conditions de travail des journalistes : L’appel de Fada adopté

364 0

Les journalistes des régions de l’Est et du Centre-Est se sont réunis, le 26 août 2016 à Fada N’Gourma sous l’égide de l’Association des journalistes du Burkina (AJB), afin d’échanger sur les conditions de travail des professionnels des médias dans ces régions.

Comme première difficulté, les hommes de média ont relevé la précarité des journalistes et des animateurs ainsi que les conditions exécrables de travail des agents des médias. Ils ont surtout mis le doigt sur l’insuffisance de matériels de travail et l’absence d’équipe formelle de rédaction.

Ensuite, l’absence de base claire de recrutement et de rémunération des journalistes et des animateurs ainsi que des difficultés de coopération avec les Forces de défense et de sécurité ont été soulignées.

20160826_165924

Suite à ces constats, l’Association des Journalistes du Burkina (AJB) avec l’ensemble des participants de l’atelier ont adopté le présent appel :

  1. A l’endroit du Conseil supérieur de la communication (CSC), autorité de régulation, à appeler à l’ordre les promoteurs des médias des provinces en général et ceux des régions sus-citées en particulier à veiller au respect strict des cahiers des charges, qui fixent les conditions d’ouverture et de fonctionnement des médias audiovisuels
  2. Aux responsables des médias à mettre en place des conditions optimales pour faciliter le travail des journalistes de leurs rédactions notamment par le recrutement d’un personnel minimal sous contrat et à adopter et appliquer une grille de programmes claire
  3. A l’endroit des autorités militaires, paramilitaires, policières à faciliter la collaboration entre les acteurs des médias et les forces de défense et de sécurité, surtout lors de la couverture des évènements.

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre