Burkina # Botswana : « Je ne change jamais de système de jeu… », Paulo Duarte

666 0

Le sélectionneur des Étalons du Burkina compte cinq grands absents dans son effectif à savoir Djakaridja Koné, Bakary Saré, Aristide Bancé, Alain Traoré et Charles Kaboré. Malgré tout, face au Botswana le dimanche 4 septembre 2016 au Stade du 4-Août de Ouagadougou, le sélectionneur Paulo Duarte restera fidèle à son jeu selon ce qu’il a confié en conférence de presse d’avant match le jeudi 1er septembre 2016.

Les Etalons vont jouer sans des cadres comme Aristide Bancé et Charles Kaboré
Les Etalons vont jouer sans des cadres comme Aristide Bancé et Charles Kaboré

« Je ne change jamais de système en fonction de mon adversaire. Ça, il faut être clair. Jamais dans ma carrière, je n’ai changé ma façon de jouer (…). Si je veux contenir l’adversaire, je travaille pour m’adapter à sa façon de jouer, à sa dynamique ». C’est ainsi que Paulo Duarte résume ce qu’il compte faire le dimanche 4 septembre 2016 à partir de 14h face à l’équipe du Botswana dans le cadre du dernier match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017.

Même si des joueurs importants dans son système manqueront ce match, Paulo Duarte restera fidèle à ce qu’il a toujours mis en place : « Si je change mon système, cela veut dire que je n’ai pas d’identité. Je ne vais pas dire à mes joueurs que j’ai peur de mon système. Il faut travailler à annuler le 4-4-2 ou le 3-5-2 de mon adversaire ». Le sélectionneur des Étalons estime qu’il va plutôt s’adapter car « c’est la dynamique du système qui peut changer ».

Le patron de l’encadrement technique des Étalons souligne qu’il a une idée sur la mission à assigner à chaque joueur dans son système pour cette rencontre où la défaite est interdite. « Je ne joue jamais pour un nul ou une défaite mais il y a des matchs à l’extérieur ou contre une équipe de haut niveau où on joue en transition », explique Duarte qui rajoute : « cela ne veut pas dire qu’on va jouer le nul. Mais on va jouer en fonction de la force de notre adversaire qui joue chez lui avec le soutien du public. Ils ont l’obligation de gagner. Je peux ne pas me faire meilleur, me montrer patient pour après contre-attaquer ».

Et pour lui, c’est la stratégie adoptée face à l’Ouganda lors du match retour (0-0) après avoir réalisé une victoire à domicile (1-0). Pour Duarte, ce sont seulement quelques détails qui ont empêché l’équipe burkinabè de s’imposer lors de cette rencontre.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *