Attaque du poste de douane de Markoye : L’UPC pour un ministère “exclusivement de la sécurité”

687 0

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), parti d’opposition burkinabè, condamne l’attaque du poste de douane de Markoye et présente ses condoléances aux familles, tout en suggérant au gouvernement la création d’un ministère exclusivement dédié à la sécurité. 

Notre pays vient, une fois de plus, d’être frappé par les adeptes de la violence aveugle. Le poste de douane de Markoye dans l’Oudalan a fait l’objet, le 1er septembre 2016,  d’une attaque qui a coûté la vie à deux de nos compatriotes, un douanier et un civil, et blessé trois autres douaniers.

L’UPC présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Elle exprime sa compassion envers la population de Markoye  et la famille douanière burkinabè.

Cette folie meurtrière, que l’UPC condamne avec la dernière énergie, n’est pas sans rappeler les nombreux actes terroristes que subit le Burkina Faso depuis janvier 2016.

L’UPC invite le Gouvernent à accorder une plus grande priorité á la protection des citoyens et de leurs biens. Pour ce faire, elle propose  aux plus hautes autorités de notre pays :

-De créer un ministère plein consacré exclusivement à la sécurité et doté de moyens à la hauteur des exigences du moment. L’UPC avait déjà attiré l’attention du nouveau ancien régime, dès l’installation du Gouvernement THIEBA I ;

-D’accélérer le processus de réforme de l’armée et d’impliquer davantage l’ensemble des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre l’insécurité;

-D’accélérer l’opérationnalisation de l’Agence nationale de renseignement, et de renforcer la coopération avec les pays de la sous-région, en matière de lutte contre le terrorisme.

Ouagadougou, le 02 septembre 2016

Le Secrétariat national à la défense et à la sécurité de l’UPC



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *