Excellence scolaire: Roch Kaboré félicite les « artisans du développement du Burkina »

1153 0

Ce samedi 3 septembre 2016, dans la salle polyvalente du palais présidentiel de Kossyam, s’est tenue l’édition 2016 du prix de l’excellence scolaire du président du Faso, sous le thème « L’excellence en milieu scolaire, tremplin pour un développement humain de qualité ».

Les meilleurs élèves de l’année scolaire 2015-2016, ont vu leur mérite récompensé, ce  samedi 3 septembre 2016, par le président du Faso, Roch Kaboré.

Cette année, ils étaient au nombre de 79, dont 59 garçons et 20 filles, à être sous les feux des projecteurs, grâce à leur brillante participation aux différents examens scolaires.

Selon la présidente du comité d’organisation, Aminata Ouédraogo, seuls « les 5 meilleurs, au plan national, des filières de l’enseignement général et de la formation technique et professionnelle » ont été retenus. Pour les cas d’exception, où les moyennes s’équivalent, le choix est porté sur « le plus jeune » lorsqu’il s’agit de candidats de même sexe et « la fille », lorsqu’ils sont de sexe opposé.

Le travail, le secret d’un succès récompensé

La 1ère au BAC série D Hilda Paré a obtenu un ordinateur portable et la somme de 750 000 FCFA en guise de récompense
La première au BAC série D, Hilda Paré a obtenu un ordinateur portable et la somme de 750 000 FCFA en guise de récompense

Interrogés, les récipiendaires ont été on ne peut plus clairs sur le secret de leur réussite. L’abnégation au travail mais aussi le soutien des parents et des encadreurs ont été leurs atouts.

Aux dires de la première au Baccalauréat série D qui a obtenu la moyenne de 17,75/20, Hilda Nado Paré  du Collège notre Dame de l’espérance, c’est aussi « la prière » et « la volonté d’obtenir le BAC avec mention » qui ont stimulé ses efforts.

En guise de récompense, elle a obtenu un ordinateur portable et une enveloppe de 750 000 FCFA, tout comme ses camarades, Ange Edouard Isidore Ouédraogo du Juvénat de Saint Camille Garçons,  et Joël Roma Ky du Prytanée militaire du Kadiogo, respectivement 1er du BAC série A4 avec une moyenne de 16,30/20 et du BAC série C avec 15,81/20.

En option Baccalauréat technique, entre autres la série AA : Agroalimentaire, c’est toute heureuse que la première, avec 14,54/20 de moyenne, Rosalie Kanzié du Lycée professionnel régional Naba Kango a reçu son lot composé d’un ordinaire potable et d’une enveloppe de 300 000 FCFA.

Pour la catégorie des cadets, les lauréats au certificat d’études primaires, c’est le pensionnaire de l’école Anne Marie Rivier de la CEB de Banfora, Nanema Felix hassan, qui a gravi la première marche avec une moyenne de 9,94/10. A lui et aux quatre autres lauréats de la même catégorie, il leur a été offert chacun, un kit scolaire et une enveloppe d’un montant de 50 000Fcfa.

Un cadre d’émulation de compétences !

Le premier du CEP session de 2016 recevant son lot de récompense des mains du président du Faso
Le premier du CEP session de 2016 recevant son lot de récompense des mains du président du Faso

Dans son intervention, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Filga Michel Sawadogo a dit se réjouir de la tenue de ladite cérémonie.

D’abord, parce qu’elle sonne, selon lui, comme un « signe d’encouragement à tous les acteurs ». Aussi, parce qu’elle permet, entre autres, « de déceler et d’accompagner les élèves talentueux sur la base de leurs résultats scolaires » et « de créer un cadre de saine émulation entre élèves et entre établissements d’enseignement primaire, post-primaire et secondaire ».

Le président du Faso, Roch Kaboré, s’est lui aussi félicité de l’organisation de ce prix qu’il préside. Il a salué particulièrement «  la persévérance et l’assiduité » dont ont fait montre les lauréats et qui, « malgré les obstacles et les adversités » sont parvenus à des résultats brillants.

« Votre position de champion fait de vous des artisans du développement du Burkina Faso », leur a-t-il aussi dit, avant de les exhorter à faire en sorte que l’école puisse entretenir en eux « la quête perpétuelle de connaissances, de compétences et de citoyenneté responsable ».

Mamady ZANGO

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *