Braquage à la gare de l’Est de Ouagadougou : Plus de 5 millions de FCFA emportés

410 0

Les impacts de balles dans les murs du poste de police, du kiosque à café juxtaposé à la boutique de Airtel Money à l’intérieur  de la gare de l’Est de Ouagadougou témoignent de la terreur  que  deux individus ont semé après leur forfait, ce 4 septembre 2016 aux environs de 18h.  Selon les témoins, il n’y a pas eu de blessés ni de perte en vie humaine, mais les estimations font état de plus de 5 millions de francs CFA en plus du téléphone portable servant d’abonnement au bouquet de Canal + ont été emportés.

Antoine Kaboré, administrateur de la gare devant le bureau de Airtel Money concerné par le braquage -  © Burkina24
L’administrateur de la gare devant le bureau de Airtel Money concerné par le braquage – © Burkina24

A notre arrivée sur les lieux à 21h30, la patrouille de gendarmerie s’apprêtait à repartir. A l’intérieur, des transporteurs regroupés en petit groupe font le récit  de l’incident à ceux qui n’étaient pas présents au moment de l’attaque. Le mur du poste de police perforé témoigne du passage des braqueurs sur les lieux.

Antoine Kaboré, administrateur de la gare de l’Est encore présent sur les lieux,  raconte.

 « J’étais dans mon bureau. Tout juste quand je voulais sortir pour rentrer à la maison, j’ai entendu les tirs. Je suis resté dans le bureau. Il y a d’autres personnes qui sont venus rentrer. C’est eux qui m’ont dit qu’il y a des tirs, mais ce sont des braqueurs. On est resté dedans en train d’appeler de gauche à droite ».

Pas de perte en vie humaine, mais une forte somme d’argent emportée

Fort heureusement, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Selon l’administrateur de la gare,  ils ont mis du temps.

« C’est 30 minutes après qu’ils sont partis et quand je suis sorti, j’ai constaté qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine. Ils ont pris de l’argent dans un bureau de Airtel money. Environ 5 millions cinq cent mille plus un portable où ils faisaient les abonnements de canal + ».

 Quant au kiosque juxtaposé à la boutique Airtel money, 3 000 F CFA y auraient  été extorqués au propriétaire.

Le poste de police criblé de balles

Le gérant du kiosque à café s'est fait extorqué 3 000 FCFA -  © Burkina24
Le gérant du kiosque à café s’est fait extorqué 3 000 FCFA – © Burkina24

Avant d’exécuter leur plan, ils ont d’abord visé le poste de police situé à l’intérieur de la gare juste à l’entrée. La perforation du mur est là pour témoigner du passage des braqueurs. « Quand ils sont venus seulement, relate le chef de gare, ils ont visé le poste d’abord avant de venir vers le bureau de Airtel Money ».

Les balles ont perforé le mur et ont traversé le poste de police -  © Burkina24
Les balles ont perforé le mur et ont traversé le poste de police – © Burkina24

Quant aux deux agents qui montaient la garde, ils ont été relevés avant notre arrivée. Selon les témoins, l’équipe de la gendarmerie venue faire le constat d’usage a emporté les douilles pour les besoins de l’enquête.

Burkina24  

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre