France – Burkina : Xavier Lapeyre de Cabanes se prépare

604 0

S’apprêtant à rejoindre son nouveau poste à Ouagadougou, le nouvel ambassadeur de France au Burkina Faso, Xavier LAPEYRE de CABANES a effectué une visite de courtoisie à l’ambassade du Burkina Faso à Paris, le 6 septembre. Une démarche inhabituelle, en signe de premier contact.

 Le nouvel ambassadeur de France au Burkina Faso serait-il entrain d’inaugurer une nouvelle approche? Alors que les services du protocole de l’ambassade du Burkina s’attendent à accueillir un visiteur descendant d’un véhicule, dans leur dos, quelqu’un sonne à la porte. Venu à Pied, c’est l’hôte qu’ils attendaient. Un ambassadeur de France désigné, au 159, boulevard Haussmann de Paris, cela constitue une première que ne manqueront pas de relever les anciens de la maison.

N’eût été son expérience précédente à Chypre, à Djibouti, au Brésil et en Bulgarie, la fringante apparence du nouvel ambassadeur, âgé de 53 ans, le ferait passer pour un jeune premier dans le milieu diplomatique.

En route pour le Faso, Xavier LAPEYRE de CABANES est venu demander le chemin à l’ambassade du Burkina Faso en France. “C’est mon premier contact physique avec votre pays, où je vais partir en mission dans une quinzaine de jours à peu près. Pour moi, c’est un moment très important de prise de contact, avant d’engager cette mission, je ne dirais pas difficile, mais de responsabilité” dira le nouvel ambassadeur à sa sortie d’entretien.

Il a traduit au chargé d’Affaires de l’ambassade du Burkina Faso à Paris, Mamadou Sangaré, toute son admiration pour le dynamisme de la société civile burkinabè, qui a été exprimé en 2014, lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre, et en septembre 2015, face au coup de force du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), qui avait voulu remettre en cause la transition politique en cours à l’époque.

Arrivant dans un contexte beaucoup moins agité que celui vécu par son prédécesseur, Xavier LAPEYRE de CABANES, espère ne pas vivre les mêmes soubresauts, “même si c’est exaltant et passionnant, professionnellement” tout en souhaitant que le pays continue à avoir un développement pacifique. ” Je crois que les bases sont bonnes, surtout après une transition politique exemplaire”, conclut sur ce point le nouvel ambassadeur de France au Burkina Faso.

A son hôte du jour, le chargé d’Affaires Mamadou Sangaré a fait un tour d’horizon des relations entre Paris et Ouagadougou, vues des bords du Kadiogo, et rappelé à quel point le Président Roch Marc Christian Kaboré apportait un grand soin à leur consolidation.

Précédemment en poste à Sofia en Bulgarie, Xavier LAPEYRE de CABANES souhaite s’atteler à asseoir une relation diplomatique dépouillée de tout complexe “colonial ou colonialiste”, a-t-il affirmé au cours de l’entretien avec le chargé d’Affaires. “Je suis moi-même de la période d’après indépendance”, souligne-t-il.

Au nouvel ambassadeur, Mamadou Sangaré a remis son passeport et celui de son épouse, estampillés d’un visa de courtoisie. La route de Ouagadougou lui est ouverte.

Pour une première, ce déplacement à l’ambassade va-t-il signifier une touche particulière pour le nouveau diplomate? “Attendons de voir, que je m’installe. Les choses se mettront en place progressivement”.

Comme il est venu, il est reparti. A pied. Pour rejoindre un parking de vélos. “C’est plus rapide à vélo”, dira-t-il. Et quand le feu passe au vert, d’un coup de pédale alerte, notre diplomate indique qu’il est bon pied.

Au pays des Hommes Intègres, du vélo, il aura tout le loisir d’en faire, surtout qu’il envisage rapidement faire le tour du Faso, pour rencontrer ses hommes et ses femmes.

A. BAMBARA, A. BAGHNYAN, AmbabfPAris

www.ambaburkina-fr.org

service [email protected]

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *