Burkina : Des cyber-policiers en formation pour faire face aux cybercriminels

418 0

Le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure (MATDSI), à travers la Direction Générale des Transmissions et de l’Informatique (DGTI), organise du 7 au 8 septembre 2016 à Ouagadougou, un atelier de sensibilisation sur la cybercriminalité au profit des Officiers de Police Judiciaire (OPJ) et des Agents de Police Judiciaire (APJ).

La cybercriminalité est un phénomène en pleine mutation tout comme la technologie d’ailleurs. C’est en fait un concept regroupant plusieurs infractions ayant pour cadre un espace virtuel tel qu’un réseau informatique, au moyen d’outils informatiques. Selon plusieurs études, la cybercriminalité coûte chaque année à l’économie mondiale plus de 500 milliards de dollars.

La criminalité dans le cyberespace a pris des proportions inquiétantes ces dernières années en Afrique. Elle touche tous les pays et toutes les classes sociales, quel que soit leur importance ou leur niveau de culture. Aussi, importe-t-il que des actions soient menées régulièrement pour donner une riposte adéquate, tout en misant sur le développement de compétences à la hauteur de la complexité des attaques, des enjeux technologiques et juridiques de la lutte contre la cybercriminalité.

Pour assurer cette capacité d’anticipation et de réponse à ces nouvelles menaces, les autorités burkinabè ont initié plusieurs activités dont la formation des Forces de défense et de sécurité.

Le Commissaire de Police, Issiaka Tou, Directeur des services informatiques (au milieu) - © Burkina24
Le Commissaire de Police, Issiaka Tou, Directeur des services informatiques (au milieu) – © Burkina24

La Direction générale des transmissions et de l’informatique (DGTI), à travers sa direction des services informatiques et la direction des études de la stratégie et de la formation, des services rattachés au ministère de la sécurité, ont entamé une campagne de sensibilisation des Officiers de Police judiciaire (OPJ) et des Agents de Police Judiciaire (APJ) sur la cybercriminalité dans plusieurs villes du Burkina dont Bobo-Dioulasso, Koudougou, Kaya, Ziniaré et Manga.

La dernière étape de cette campagne concerne Ouagadougou et durera 48 heures autour du thème général : « Sensibilisation sur la cybercriminalité ». Cet atelier vise à actualiser les formations déjà reçues afin de mieux outiller les OPJ et APJ pour faire face à la cybercriminalité sous toutes ses formes. Pour le Commissaire de Police, Issiaka Tou, Directeur des services informatiques, « la cybercriminalité est aujourd’hui un phénomène inquiétant ».

« Aujourd’hui, à chaque fois qu’un nouvel environnement se crée, les délinquants aussi veulent en tirer profit. Et lorsqu’une ville se développe, il y a des délinquants qui se produisent », explique-t-il. « Nouvel environnement, nouveaux délinquants », les Forces de sécurité disent vouloir s’y adapter. La campagne de sensibilisation compte toucher plus de 100 OPJ et APJ.

« Nous allons vous demander d’être assidus et d’être concentrés de suivre. Vous êtes les cybers-policiers de demain, nous comptons vraiment sur vous », a lancé le Commissaire Issiaka Tou aux participants. Le Commissaire de Police demande par ailleurs aux populations victimes notamment de cyber-escroquerie de ne pas avoir honte à venir porter plainte. « Certaines victimes l’ont déjà compris. Le net, il est bien, mais il y a énormément de danger », dit-il.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre