Koudougou : La CCVC exhume “le calvaire” des habitants

677 0

La coordination provinciale de la Coalition nationale de lutte Contre la vie chère, la Corruption, la Fraude, l’Impunité et pour les Libertés (CCVC), a échangé avec les journaliste de Koudougou sur les problèmes qui assaillent les populations du Boulkiemdé, mais surtout celles de la ville de Koudougou, le vendredi 9 septembre 2016.

Le problème d’eau et d’électricité se pose avec acuité  dans la cité du cavalier rouge contrairement aux promesses de campagne: “0 corvée d’eau”, ou encore “augmentation de la capacité d’offre en électricité de la SONABEL”, a dit en guise d’introduction, Kisito Dakio, le premier vice président de la CCVC-BLK.

Pendant la campagne pour les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015 et des municipales du 22 mai 2016, les nouvelles autorités politiques et administratives avaient fait des promesses pour mobiliser les populations qui s’attendaient à un changement véritable, mais aujourd’hui, ces promesses sont sans suite”,   a martelé  Kisito Dakio.

Eau et électricité

Selon lui,  les populations de Koudougou vivent un vrai calvaire, surtout en matière de fourniture d’eau et d’électricité. Depuis certain temps, continue-t-il,  elles sont  victimes des coupures intempestives d’eau et d’électricité. Une situation qui entrave le bon fonctionnement des activités administratives et socio-économiques et plonge plusieurs acteurs du secteur informel dans la désolation.

Rares sont les journées sans coupure d’électricité. La ville est  quelque fois restée toute une journée  sans électricité.

Quant à l’eau, explique Kisito Dakio, les habitants des différents secteurs de Koudougou en sont  souvent privés concomitamment avec les coupures d’électricité. Pour lui, il ne se passe pas une semaine sans que la fourniture d’eau courante ne soit interrompue dans certains secteurs, obligeant  chacun en fonction de sa fortune à se lancer à la recherche du précieux liquide à travers les autres secteurs de la ville et dans des localités environnantes dans des puits traditionnels.

L’eau  de ces puits est souvent souillée par les détritus drainés par les eaux de ruissellement. Pendant plus de dix  jours consécutifs , les populations des secteurs 05 et 07 se sont vues privées du précieux liquide, affirme le premier vice-président.

Santé

A ces problèmes, la CCVC ajoute les difficultés au niveau sanitaire. Au centre hospitalier régional CHR de Koudougou, la coordination dénombre l’insuffisance de lits d’hospitalisation, l’absence de morgue, entraînant parfois l’exposition des cadavres parfois en plein air.

Selon le président Madi Bonkoungou, si rien n’est fait dans les meilleurs délais pour ce qui est de chacun des points qu’ils ont mentionnés, la coordination provinciale de la CCVC se réserve le droit d’entreprendre des actions fortes pour mieux  se faire entendre.

Elle appelle toute la population de Koudougou à se mobiliser et se tenir prête pour tout mot d’ordre que la situation viendrait à commander.

Michel YAMEOGO

Corrrespondant de Burkina24 à Koudougou

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *