Koudougou : «Il faut que les coupures de courant cessent immédiatement » (PKT)

564 0

Paul Kaba Thiéba (PKT),   le Premier ministre burkinabè, a échangé avec les forces vives de la région du Centre-Ouest le dimanche 18 septembre 2016 à l’amphi 500 de l’Université de Koudougou, sur le Plan national de développement économique et social (PNDES). Il faut changer de politique, a dit en substance  le chef de gouvernement.  A commencer sans doute par les délestages qui ont privé la rencontre d’électricité pendant environ 45 minutes.

Les propos de Paul Kaba Thiéba

Burkina24

Le gouvernement a fait un diagnostic sans complaisance de la situation,  a indiqué le  Premier ministre lors de cette rencontre. Selon Paul Kaba Thiéba, il faut 15 400 milliards de F CFA pour la mise en œuvre de cet ambitieux programme, le PNDES,  qui s’étale sur  5 ans, de 2016 à 2020.

Environ 8 400 milliards de F CFA seront injectés dans les investissements,  soit environ 1 300 milliards de F CFA chaque année. Le chef du gouvernement a invité les forces vives de la région du Centre-Ouest à s’impliquer dans la mise en œuvre du nouveau référentiel de développement du Burkina Faso.

Koudougou et l’électricité

La rencontre a duré plus de 5 heures d’horloge, de 10h35 à 16h48 avec 45 minutes de pause forcée due à une coupure d’électricité.

Lorsque l’électricité a été rétablie, le chef du gouvernement a exprimé sa surprise. Le maire de la ville, dit-il, lui en avait touché un mot à son arrivée, mais, avoue-t-il, « je ne savais pas ce que c’était. Ce que j’ai vu moi-même, c’est inacceptable. On n’est même pas au courant. A Ouagadougou, on n’est même pas au courant. A quelque chose, malheur est bon ».

A quelque chose malheur est bon puisque Paul Kaba Thiéba affirme avoir appelé le ministre en charge de l’énergie en personne. « Je lui ai dit qu’il faut que les coupures de courant à Koudougou cessent immédiatement », a-t-il déclaré, car il ne trouve aucun justificatif d’autant plus que, selon ses propos, « la période où on peut comprendre qu’il y ait des pics de consommation est déjà passée ».

Pour rappel, la coordination provinciale de la Coalition nationale de lutte Contre la vie chère, la Corruption, la Fraude, l’Impunité et pour les Libertés (CCVC)  a animé un point de presse le 9 septembre 2016 pour attirer l’attention sur la situation de Koudougou. Rares sont les journées sans coupure d’électricité et la ville est  quelque fois restée toute une journée  sans électricité, avaient, entre autres, déploré les conférenciers.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou

Voir aussi

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *