Premier anniversaire du journal Infos Sciences-Culture : Des perspectives en vue

184 0

Infos Sciences-Culture (ISC) est un journal spécialisé dans les domaines de la science et de la culture. Son n°000 est paru le 15 septembre 2015. A ce jour donc, le journal a une année d’existence, et les responsables ont tenu à marquer l’événement par la commémoration cet anniversaire ce 20 septembre 2016.

ISC s’est donné pour mission de participer à la formation et à l’information de son lectorat. C’est un bimensuel paraissant les 15 et 30 de chaque mois. Ses domaine de prédilection sont l’environnement, la recherche technologique et scientifique, l’agriculture, les arts plastiques, le cinéma…

20160920_093600

Le choix de la science et de la culture comme spécialisation tient à la volonté de voir les pays africains prendre le train du progrès dans ces domaines. « Nous pensons que si on tient compte de la science et de la culture, le Burkina Faso et même l’Afrique pourront en toute aisance se positionner très bien, plutôt que d’être des éternels consommateurs de technologies », a justifié Cyr Payim Ouédraogo, directeur de publication du bimensuel.

Pour une première année, les difficultés n’ont pas manqué, mais selon le directeur de publication, l’aventure a été enrichissante, d’autant qu’à ce jour, le journal a été vendu à plus de 40 000 exemplaires. « Nous avons passé haut les mains la première année avec certainement des difficultés inhérentes à l’ensemble des médias », a-t-il déclaré.

Cyr Payim Ouédraogo, directeur de publication de ISC
Cyr Payim Ouédraogo, directeur de publication de ISC

En termes de difficulté, il cite le recouvrement qui s’avère parfois problématique avec les distributeurs. « Les gens vendent mais ne veulent pas remettre l’argent qui nous revient. Nous allons travailler à améliorer ces aspects ».

Quant au parrain, Edouard Ouédraogo, fondateur et directeur de publication de L’observateur Paalga, ISC est un journal qui vient répondre à un besoin réel. « Info science et culture est venu vraiment combler un manque, un déficit. Et nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent », a-t-il laissé entendre.

Toutefois, il a souhaité que le journal fasse des pas supplémentaires dans sa spécialisation, pour explorer des domaines nouveaux, à grande portée.

« Je vais l’encourager, en ce qui concerne par exemple la culture à aller au-delà du show-biz, des mondanités et autres. Il faut vraiment entrer dans les considérations anthropologiques des faits culturels qu’ils auront à aborder », a-t-il suggéré.

Pour ce qui est des perspectives, ISC envisage entre autres l’installation de clubs ISC dans les UFR, universités privées, lycées et collèges.

Issouf NASSA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre