Nigeria : Le risque d’explosion du Samsung Galaxy Note 7 inquiète le gouvernement

Le gouvernement du Nigeria se dit inquiet quant à la sécurité de ses citoyens, utilisateurs des appareils mobiles intelligents de Samsung Electronics. Il a donc saisi la filiale d’Afrique de l’Ouest du fabricant sud-coréen de smartphones.

Le Nigeria est considéré actuellement comme le plus gros marché du groupe Samsung Electronics en Afrique. A travers l’agence fédérale qu’est le Conseil de protection des consommateurs (CPC), le pays a exigé, de Samsung Electronics West Africa limited,  des informations sur le niveau d’application du rappel des appareils de la gamme Galaxy Note 7, ordonné par le groupe après la survenue de plusieurs cas d’explosion de la batterie sur certains modèles à travers le monde.

Au-delà des informations sur le niveau d’application de la mesure de rappel des appareils de la gamme Galaxy Note 7 du Nigeria, le CPC a également exigé de Samsung Electronics West Africa Limited des informations sur les mesures qui seront prises par le groupe télécoms pour garantir la sécurité et la protection des intérêts des consommateurs nigérians.

Dans une note à l’intention des consommateurs, le CPC a appelé les Nigérians qui auraient déjà acheté le Samsung Galaxy Note 7 à cesser de l’utiliser, en attendant les informations demandées à Samsung Electronics West Africa Limited sur le nombre d’appareils vendus au Nigeria et les risques potentiels. A travers cette mesure qui se veut préventive, Dupe Atoki, la directrice générale du CPC, voudrait éviter tout accident qui pourrait blesser grièvement des consommateurs.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page