Bitumage de la route nationale n°18 : « Les fils de la Gnagna » toujours sur leur soif !

990 0

Une rencontre a eu lieu ce samedi 24 septembre 2016 dans la salle de réunion de la mairie de Bogandé sur la question de la Route nationale n°18. Plusieurs personnes venues de Thion, Koalla, Liptougou, Manni, Piéla, Bilanga et de Bogandé ont assisté à cette rencontre. Les populations de la Gnagna réclament entre autres la réalisation du pont de la Sirba et de Manni et le bitumage de la RN 18. Elles comptent mettre en place dans les jours à venir une structure provinciale chargée de coordonner les activités. Plusieurs autres actions ont été également annoncées.

Le 11 mars 2016, les populations de la Gnagna ont organisé une marche pacifique pour réclamer le bitumage de la RN 18 (Taparko-Bogandé-Fada). L’objectif principal, selon Mahamadi Kindo, Membre du Cercle d’information et de concertation de la Gnagna, était de dire aux autorités « que la Gnagna fait aussi partie du Burkina et que les vies qui se perdent sur cette route sont autant du pays que les habitants de Ouaga 2000 ».

Ce 24 septembre, les populations se sont retrouvées à Bogandé pour poursuivre la lutte engagée. Étaient donc à l’ordre du jour, le bilan de la lutte pour le bitumage de la RN 18 entamée depuis février 2016, les perceptives, la mise en place d’une structure à qui toute la Province pourrait demander des comptes à tout moment.

Lire aussi : Bitumage de la RN 18 : Les populations de la Province de la Gnagna dans la rue

Bitumage de la RN 18 : Les populations de la province de la Gnagna dans la rue

A l’issue de la rencontre, Mahamadi Kindo a confié que la mise en place de la structure provinciale devrait se poursuivre dans les jours à venir.

« Nous avons décidé que chaque Commune fournisse deux personnes et les 14 personnes vont se rencontrer le samedi 1er Octobre prochain pour mettre en place la structure provinciale qui, à son tour, mettra en place des structures dans les 7 communes. Autres décisions : une manifestation provinciale entre octobre et décembre 2016, une 2e manifestation le 11 Mars 2017 », a-t-il fait savoir.

Les populations ont également prévu une rencontre avec les 4 députés de la Province, une journée provinciale de réhabilitation de la RN 18 par « les fils de la Gnagna » et une prise de contact avec le ministère burkinabè des infrastructures pour s’imprégner du dossier RN 18.

Il faut par ailleurs noter que ce 24 septembre 2016, les populations de la ville de Fada N’Gourma ont marché contre le mauvais état des tronçons Koupèla-Fada et Bogandé-Kantiari.



Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *