Armée de l’air burkinabè : Le 31 ème anniversaire célébré en « cohésion » avec les autres composantes

« Embryon » de l’armée de terre jusqu’ à sa création officielle le 1er octobre 1985, l’armée de l’air burkinabè célèbre son 31ème anniversaire d’existence en « cohésion » avec les autres composantes des forces de défense et de sécurité sous le signe du « développement ». A l’image du cross populaire matinal effectué dans la matinée de ce mercredi 28 septembre 2016 avec les paramilitaires, suivi d’une séance d’aérobic, les hommes du Colonel Palenfo Kounsaouma ont enchaîné avec le curage de caniveaux qui débordent après chaque pluie.  

La cohésion entre forces de défense et de sécurité

Le message transmis à travers le cross qui a réuni des éléments des corps paramilitaires et militaires  se résume selon le Colonel Palenfo Kounsaouma, chef d’état-major de l’armée de l’air à ceci : « Le but, c’était un cross de cohésion avec l’ensemble des Forces de défense et de sécurité et des partenaires aéroportuaires ».

Et « naturellement, il fallait terminer par cette séance d’aérobic pour agrémenter les choses », a-t-il dit.  Comme « personne n’ignore le bienfait du sport » note le colonel Palenfo, « la meilleure façon de motiver les gens à faire du sport, ce sont les séances d’aérobic ». C’est en cela, ajoute-t-il que réside « l’engouement » qui rend les éléments « très contents ».

Cross de l’armée de l’air: un invité surprise

Le cross populaire marquant la célébration du 31ème anniversaire de l’armée de l’air a lui-même été marqué par la présence d’un invité surprise, un talibé. Il n’a pas hésité, avec sa boite de tomate accrochée en bandoulière (symbole de la mendicité à laquelle il s’adonne), à emboîter le pas depuis l’avenue Kwamé Nkrumah jusqu’à l’entrée de la base aérienne 511 avant de s’éclipser à notre insu.  Il n’a donc pas pris part à la séance d’aérobic qui a suivi à l’intérieur du camp. Une vocation de soldat somnolente en lui ? Nous n’avons malheureusement pas pu le lui demander.

Burkina24

Au vu de tout ceci, le colonel Palenfo estime que s’il y a lieu de  recommencer demain, il y aura des participants. Par contre, « si on se mettait à faire un cross de 5 à 6 km, dit-il,  ce n’est pas évident que demain, on va recevoir ces personnes-là ».

La commémoration de la 31ème année d’existence, l’armée de l’air, « qui participe activement au développement socio-économique et à la sécurisation de la nation », la célèbre sous le signe du « développement ». Pour marquer l’événement, il est prébu le curage des caniveaux jouxtant la base aérienne jusqu’à l’avenue Houari Boumediene et du quartier environnant.

« Pour ceux qui empruntent les voies ici, quand il pleut, ils savent de quoi je parle. C’est pour cela que nous avons initié cette activité de concert avec les populations voisines de faire œuvre utile en faisant un curage des caniveaux », a indiqué le colonel Palenfo, qui n’occulte pas la part contributive de ses hommes à la sécurisation des habitants du Burkina Faso.

En plus de ces activités, il est prévu une rencontre avec le personnel, pour « prendre les préoccupations des uns et des autres, annoncer ce qu’on attend d’eux et leur donner des instructions pour le développement de l’armée de l’air ». La cérémonie de prise d’armes à la date du 1er  octobre viendra clore la série d’activités inscrites dans le cadre de la commémoration.

Militaires et a
Militaires et paramilitaires courent ensemble pour symboliser la cohésion entre les différentes entités.
La séance d'aérobie à l'issue du cross populaire
La séance d’aérobic à l’issue du cross populaire

Oui Koueta                                                          

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page