Cacao: La Côte d’Ivoire s’oppose à l’exportation illégale vers des pays voisins

562 0

Lambert Kouassi Konan, président du Conseil café-cacao, organe de gestion et de régulation de la filière, a confié ce 29 septembre 2016 qu’environ 40.000 tonnes de cacao récoltées en Côte d’Ivoire ont traversé illégalement les frontières vers des pays voisins.

Il fait le constat que « des pays non producteurs sont devenus exportateurs de cacao », sans préciser lesquels. Mais il estime que 40.000 tonnes de cacao sont illégalement exportées. Toute chose qui fragilise les recettes de l’Etat, étant donné que certains marchands passent entre les mailles du fisc ivoirien.

Une partie de la production du nord ivoirien se retrouvait notamment au Mali et au Burkina Faso, au moment de la crise qu’a vécue le pays.

Les autorités ivoiriennes ont annoncé le 28 septembre que le prix garanti qu’elles assurent aux paysans pourrait connaitre une hausse de 10%, passant à 1 100 F CFA pour la campagne 2016/2017  (à partir du 1er octobre) contre 1 000 F CFA pour la précédente.

Lambert Kouassi Konan a ainsi souhaité que cette augmentation soit une mesure dissuasive contre la contrebande. « Nous espérons que le prix élevé va dissuader les candidats à la fraude et rendre plus efficace la lutte contre la fuite de la production ».

 La Cote d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. Selon la Banque mondiale, ce secteur représente 15% du PIB, plus de 50% des recettes d’exportation et surtout, les deux tiers des emplois et des revenus de la population.

Lesaffairesbf

Source : AFP



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *