Paulo Duarte : «Notre équipe a le talent et l’expérience »

590 0

Le sélectionneur des Étalons du Burkina Paulo Duarte a animé une conférence de presse le jeudi 6 juin 2016 à Ouagadougou. Le sélectionneur Paulo Duarte  a fait le point sur la préparation du premier match des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018. Il reconnait que l’Afrique du Sud est un adversaire difficile à jouer mais pense avoir l’effectif pour faire face.

Dans un journal de la place, le sélectionneur des Étalons du Burkina Paulo Duarte avait affirmé que les Étalons du Burkina se qualifieraient pour la Coupe du Monde 2018. Près de neuf mois après ces déclarations, le Portugais pense-t-il que cet objectif est réalisable ? « Oui », a répondu le patron de l’encadrement technique des Étalons du Burkina qui affronte l’Afrique du Sud avec son équipe le samedi 8 octobre 2016 dans le cadre des éliminatoires.

« C’est toujours réalisable. Notre groupe progresse lors de chaque match. Je sais qu’il y a beaucoup de choses à améliorer mais je sais aussi qu’on a déjà amélioré beaucoup de choses», a confié Paulo Duarte qui espérait incorporer dans l’équipe nationale des binationaux comme Bryan Dabo, Lafont, Anthony Koura, entre autres.

Le Portugais estime que s’il avait ces joueurs, les Étalons se qualifieraient pour la Coupe du Monde. « Mais pour cette coupe du monde, nous avons notre mot à dire parce que nous sommes dans un groupe équilibré », a relevé Paulo Duarte.

Toutefois, Paulo Duarte pense qu’il faut plutôt valoriser les joueurs présents dans le groupe plutôt que « pleurer » ceux qui sont absents.

Duarte se méfie de l’Afrique du Sud

Concernant l’adversaire, Paulo Duarte explique les Sud-africains sont difficiles à jouer. « Il faut faire attention à cette équipe qui a de très bons joueurs. C’est une équipe qui a une bonne qualité de finition, une bonne qualité de dribble », prévient Duarte qui insiste sur la qualité de jeu de cette formation.

Pour lui, le fait que la majorité des joueurs sud-africains jouent dans le champion local est un avantage car le championnat d’Afrique du Sud est de bonne qualité.

En plus de cela, Paulo Duarte relève qu’ils ont la possibilité de mieux préparer les matchs dans la mesure où tous les joueurs se trouvent sur place. «Quand vous suivez le championnat, la plupart des entraîneurs sont d’origine européenne», explique Paulo Duarte.

Imposer son jeu

Ce n’est pas cela qui impressionne le Portugais même s’il respecte l’adversaire. Malgré la qualité des joueurs de l’Afrique du Sud plus techniques, il ne compte pas changer son système de jeu.

La tête pensante de l’encadrement technique du Burkina estime qu’il faut plutôt adapter son système de jeu à celui de l’Afrique du Sud en se donnant les moyens d’annuler le plan que va mettre en place son adversaire. « Avec ça, je pense qu’on va gagner ou j’espère qu’on va gagner », a laissé entendre Paulo Duarte qui poursuit : « j’espère qu’on va garder un peu le ballon ».

Hervé Kouakou en numéro 1

Daouda Diakité, blessé et absent pour cinq mois est remplacé par Hervé Kouakou Koffi. Pour Duarte, Diakité fait partie des joueurs qui se bonifient au fil des matchs.

S’il y a un joueur qui progresse le plus dans cette équipe, c’est Diakité selon les analyses du sélectionneur qui souligne que l’habituel portier numéro 1 des Étalons vit une période difficile puisqu’il sera absent pendant longtemps et qu’il va manquer la CAN.

Pour cela, il compte faire confiance au jeune portier de l’ASEC d’Abidjan Hervé Kouakou Koffi. Pour lui, malgré sa jeunesse, il est capable d’exploits

. Il compte sur Aboubacar Sawadogo le gardien du Rail Club du Kadiogo (RCK) qui progresse ou encore Moussa Germain Sanou pétri d’expérience bien que jouant dans un championnat dont le niveau n’est pas si spectaculaire.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *