Cohésion sociale: Le sport comme facteur d’intégration

328 0

Le mouvement pour la paix, l’intégration et la démocratie en Afrique (MPIDA), à l’occasion de sa journée de l’intégration, a organisé, samedi 8 octobre 2016, à Toyibin, dans l’arrondissement 5 de Ouagadougou, un cross populaire et une finale de tournoi de maracana.

« Civisme et consolidation du dialogue interreligieux ». C’est le thème choisi par l’organisation de la société civile, MPIDA, pour célébrer sa journée dite ‘’de l’intégration’’, ce samedi 8 octobre, dans le quartier populaire de Toyibi.

Les deux équipes ont offert un jeu de qualité aux spectateurs
Les deux équipes ont offert un jeu de qualité aux spectateurs

Selon le président du MPIDA, Mahama Nana, le choix de ce thème, loin d’être anodin, est une façon pour son mouvement d’appeler  les communautés et les populations à l’union. « Nous sommes de plusieurs religions certes mais nous n’avons qu’un seul Dieu », a-t-il dit.

Et le parrain de la cérémonie, sa majesté Naaba Saneem, de renchérir que c’est à ce titre que l’on peut créer un climat de paix et par ricochet le développement du pays.

Prôner l’intégration à travers le sport

Venus nombreux, les habitants de Toyibin et autres quartiers périphériques, n’ont pas voulu se faire conter la série d’activités sportives au programme de la journée d’intégration du MPIDA.

D’abord, le cross qui est à sa 3e édition, puis  la finale de la 2e édition du maracana qui, elle a opposé Zagalo FC à Wassa Wassa.

Malgré quelques assauts répétés des attaquants de Wassa Wassa dans le camp des rouges blancs de Jagalo, en 1e et 2e mi-temps, les deux équipes  se sont séparées sur un score vierge de 0/0, à la fin du temps règlementaire.

Le parrain, sa majesté Naaba Saneem remettant le trophée au capitaine de Jagalo, vainqueur de la finale
Le parrain, sa majesté Naaba Saneem remettant le trophée au capitaine de Jagalo, vainqueur de la finale

Passés à la phase des tirs au but, les bleus de Wassa Wassa ont manqué de réalisme que leur vis-à-vis de Jagalo.  Score final, 1 à 0 en faveur de Jagalo, qui empoche, en plus du trophée, un jeu de maillot, des ballons, 75 000 FCFA plus une enveloppe d’un montant de 60 000 FCFA offert par le parrain.

L’équipe de Wassa wassa, classée 2e a, elle, reçu la somme de 50 000FCFA. Les 3e et 4e équipes, sorties plutôt, ont-elles aussi été récompensées.

Pour les organisateurs du cross et de la finale du maracana, le bilan de la journée est « très satisfaisant », eu égard à la mobilisation et l’intérêt dont ont fait montre les populations de Toyibin.

D’autres rendez seront pris les années à venir, ont-ils fait savoir.

Mamady Zango

Burkina24  

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre